Logo


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | DROIT-Justice et Législation | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers - Position médiale - Morphosémantique - 17/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Definir le « macronisme » "


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | ÉCONOMIE-Finance | DROIT-Justice et Législation - Position initiale - Morphosémantique - 01/12/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "fin d' un monde politique et Macron une nouvelle ère . Il est des périodes l' histoire veut trancher à vif . Les thermidoriens n' ont pas su « en finir avec la Révolution » . C' est Bonaparte qui le fera . Pflimlin , Auriol , Mollet et même Mendès-France n' ont pas su rompre avec « le régime d' Assemblée » . Le général de Gaulle les balaiera . François Hollande n' a pas su enterrer le socialisme à la française mourant . Emmanuel Macron s' en charge . Il est bien entendu trop tôt pour affirmer que le macronisme ouvrira une véritable nouvelle ère - tout peut capoter . Mais son intention est bien celle-là : tout changer . "


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | ÉCONOMIE-Finance | DROIT-Justice et Législation - Position médiale - Morphosémantique - 01/12/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "soutien affiché au capital , refus de l' illusion antinucléaire : François Hollande aurait agir selon ces axes dès 2012 . Il ne l' a sans doute pas même imaginé . Manque de vision et manque de poigne . L' ex-chef de l' Etat , qui n' a pas eu le courage de couper la tête des frondeurs , les laissera saboter son quinquennat . S' il ne veut pas finir d' abîmer son image , mieux vaudrait que l' ancien président , avec Sapin , Cazeneuve et leurs fidèles , résiste maintenant à la tentation de la fronde au macronisme . "


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | LOISIRS-Sport | DÉFENSE-Militaire - Position médiale - Morphosémantique - 28/12/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Il y a chez elle une sorte de paradoxe , qui est un peu l' essence du macronisme . Elle vise à restaurer l' autorité présidentielle et donc elle est distanciée par rapport aux médias , avec une parole plus rare vis-à-vis des Français . A côté de cette revalorisation de la fonction présidentielle , il y a au contraire quelque chose de très actuel , à savoir l' utilisation , voire la surutilisation de l' image , un vocabulaire de familiarité , parfois même qui le pousse à des erreurs de communication comme sur « les gens qui ne sont rien » , ou les « fainéants » . "


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | LOISIRS-Sport | POLITIQUE-Élection - Position médiale - Morphosémantique - 18/10/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "C' est un enjeu important pour les Républicains comme organisation parce qu' il s' agit de leur survie dans la tenaille du macronisme et du frontisme . Indiscutablement , le macronisme exprime une partie significative de ce que à quoi aspire une droite modérée , ouverte , réaliste , débarrassée du dogmatisme . Ce monde-là , qui correspond à un cinquième de l' électorat , qui est mobile et fait la décision électorale , est aujourd'hui chez Emmanuel Macron . LR n' a pas d' autre choix que de colmater les fuites . "


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Morphosémantique - 19/12/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "LREM a du mal à créer le « mouvement d' en bas » qui rencontrera « le mouvement d' en haut » . Le macronisme est un pouvoir très organisé , très vertical , qui renoue avec un certain gaullo-bonapartisme réformateur , fait bouger les lignes et redonne une fierté aux Français . Mais qui a un problème avec le local . Car derrière le macronisme , beaucoup de Français découvrent aussi le retour en force du pouvoir technocratique . Cela peut devenir à terme très problématique pour lui . "


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | DROIT-Justice et Législation - Position médiale - Morphosémantique - 31/08/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "L' ex-Premier ministre Les Républicains , Jean-Pierre Raffarin , s' est lui inquiété de cette démission « alors que notre situation économique continue à se dégrader » . « un départ du ministre de l' Economie , c' est quelque chose qui naturellement est un choc , avec des conséquences politiques » , a -t-il ajouté . Moins subtil , Guillaume Larrivé , le porte parole des Républicains , s' est interrogé : « Le macronisme au pouvoir entre 2012 et 2016 , c' était quoi ? Du fiscalisme , comme conseiller à l' Elysée . De l' illusionnisme , comme ministre » . "


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | DROIT-Justice et Législation - Position médiale - Morphosémantique - 15/11/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Cela tombe bien quand les électeurs venus de gauche ayant voté pour Emmanuel Macron sont aussi ceux qui doutent le plus . Cela tombe bien quand l' émancipation est au coeur du macronisme . Son ADN ? « Rocard nous serinait avec la ' bataille de l' organisation de la planète , la BOP ! ' On ne parlait pas encore de mondialisation . Pareil sur l' enjeu environnemental . C' est cela mon ADN » , tranche celui qui voit dans l' espace européen « le bon échelon de protection dans la mondialisation » et a converti Forcalquier au bio . "


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | LOISIRS-Sport - Position finale - Morphosémantique - 17/10/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Benjamin Griveaux livre ce mardi , sur Radio classique , une autre explication . La lecture gauche droite de la politique Macron , « c' est ça qu' on est en train de casser » , lance -t-il . Le macronisme est un dépassement . Est -ce lui , collaborateur du candidat dans la campagne , qui pourrait le mieux l' incarner ? "


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | LOISIRS-Sport - Position finale - Morphosémantique - 18/10/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "mouvements à l' évidence de droite contre la politique de François Hollande , comme les « pigeons » et les « tondus » , ont ignoré les partis de droite qui ne leur ont même pas emboîté le pas . La droite n' a pas pris la mesure de la déflagration de la présidentielle de 2017 . Pourtant , son échec est peut-être plus grave encore que celui du PS : non seulement elle était dans l' opposition mais c' est une élection et un régime qu' elle avait , elle , fondés . Quel que soit le caractère jaillissant du macronisme , la disruption a été opérée . On ne reviendra plus à la politique d' avant ; désormais , contrairement à une formule attribuée au général de Gaulle , le pouvoir « ne se ramasse plus » mais doit « se prendre » . La droite ne pourra plus se contenter d' être dans la continuité , comme l' est aujourd'hui Laurent Wauquiez , mais se réinventer en profondeur . Pour gagner , elle doit inventer un projet de société , comme l' avait fait David Cameron avec la « Big Society » . "