Logo


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Commerce - Position médiale - Emprunt - 22/08/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Et si le Royaume-Uni post-Brexit était le théâtre du grand soir de la révolution financière ? On n' y est pas encore complètement , mais Londres s' y prépare . En effet , le régulateur britannique vient d' affirmer qu' il envisageait d' accorder son agrément à des entreprises utilisant la « blockchain » - cette technologie qui fait fonctionner le bitcoin - au coeur de leur activité . Ces agréments , nécessaires pour offrir certains services financiers , concerneraient « un petit nombre [ de sociétés ] , mais un nombre significatif » , a précisé Chris Woolard , directeur de la stratégie et de la concurrence , lors d ' une interview au « Financial Times » . Si les start-up reçoivent effectivement cet agrément , il s' agirait d' une première mondiale , pour une technologie qui suscite l' intérêt à travers le globe , pour ses nombreuses applications potentielles"


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Commerce - Position médiale - Emprunt - 07/01/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "BLOCKCHAIN Ledger se professionnaliseLes planètes se sont alignées pour Ledger , le spécialiste de lasécurisation des portefeuilles de cryptomonnaies . Le cours du bitcoin a explosé , les Bourses de Chicago ont lancé des contrats à terme sur la devise , Goldman Sachs se lance officiellement dans le trading de bitcoins . Dans ce contexte , Ledger entend mettre à profit sa technologie avec de nouveaux produits . Alors que ses clefs USB actuelles allient la sécurité des cartes à puce et la maîtrise des protocoles blockchain , les nouvelles clefs , commercialisées courant 2018 , pourraient permettre de gérer plusieurs signatures . Elles pourraient aussi demander qu' au moins trois personnes confirment une transaction dans un délai de 48 heures , afin d' empêcher un individu isolé de siphonner les fonds . La start-up a levé 7 millions d' euros en 2017 et , pour accélérer son entrée sur ce marché , elle a recruté Pascal Gauthier , un ancien de Criteo . E. Gz "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Commerce - Position médiale - Emprunt - 25/02/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Le géant donne ici une clef stratégique de différenciation entre les 7.775 gérants du non-coté à la peine pour déployer leurs 1.700 milliards de dollars de capitaux disponibles : ceux qui se saisiront les premiers du Big Data , de l' intelligence artificielle ( AI ) et de la blockchain pour sourcer de nouvelles opportunités d' investissement et accélérer leur cycle de levées de fonds s' imposeront . Les plus petits auront une chance de devancer la concurrence naissante des nouveaux modes de financement du crowdfunding et des ICO ( émission d' actifs numériques échangeables en cryptomonnaies ) . « Nous sommes de fervents partisans de la donnée » , n' a donc pas hésité à faire valoir à ses investisseurs , Tony James , le président de Blackstone , lors de la présentation de ses résultats début février . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Emprunt - 05/07/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "En certifiant chaque étape d' un processus transactionnel , la « blockchain » laisse augurer d' importantes économies pour l' ensemble des métiers de back-office , car il n' est plus besoin de vérifier a posteriori l' absence d' erreurs ou bien de fraude . « Dans le domaine des opérations de réconciliation , la technologie peut réduire de 60 % les coûts » , estime Clément Francomme , fondateur de Utocat . A l' instar de Stratumn , la start-up lilloise accélérée au sein d' Euratechnologies a développé une interface d' accès aux « blockchains » publiques comme Bitcoin ou Ethereum mais en se spécialisant sur les métiers de la finance"


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Industrie - Position médiale - Emprunt - 17/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Tezos a en point de mire l' une des références de la blockchain , Ethereum . Il veut s' appuyer sur la technologie pour exécuter des « smart contracts » , automatiser et sécuriser tous types de contrat . Ce projet a été créé par un Français passé par Goldman Sachs et Morgan Stanley , Arthur Breitman , et sa femme , américaine . Entre le 1er et le 13 juillet , Tezos a récolté 233 millions de dollars . Nouveau record à l' époque , battu depuis par Filecoin . Parmi les investisseurs : Tim Draper , l' une des stars du capital-risque américain , qui a été l' un des premiers"


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | LOISIRS-Jeux, Fêtes et Activités de Loisirs - Position finale - Emprunt - 10/01/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Derrière la start-up R3 , qui participe au projet de DTCC , se trouve un consortium de 70 grandes banques internationales , désireuses de jouer un rôle dans le déploiement de la technologie « blockchain » . Mais pas Goldman Sachs . La banque américaine s' est retirée du projet , pour des raisons liées à la répartition du capital entre les différents actionnaires . Et par réticence à partager aussi largement ses propres ressources technologiques . Goldman Sachs a donc choisi de concentrer ses investissements dans la « blockchain » vers d' autres structures , notamment Digital Asset Holdings . Cette start-up est dirigée par Blythe Masters , ancienne dirigeante de JP Morgan et considérée comme l' inventrice des « credit default swaps » ( CDS ) . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | POLITIQUE-Etat et Gouvernement - Position médiale - Emprunt - 24/10/2015 - Les Echos - EDOUARD LEDERER - Lien -
Contexte : "Encore abstrait pour nombre de financiers et de dirigeants européens , le concept de « blockchain » pourrait très bien à l' avenir amputer les Etats d' une part de leur souveraineté financière . Dans un rapport remis vendredi au vice-président de la Commission européenne , l' association Croissance Plus montre comment cette technologie pourrait coûter cher à l' Europe , si elle ne rattrape pas son retard sur les Etats-Unis . « Pour l' heure , cet enjeu de souveraineté n' est pas suffisamment identifié au niveau politique . D' l' urgente nécessité de mettre sur pied des groupes de place , même si les premiers effets de cette technologie ne commenceront à se"


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | TECHNOLOGIE-Informatique - Position finale - Emprunt - 30/11/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "La Boe a lancé en 2016 un incubateur de start-up sur la blockchain , la technologie qui sécurise le bitcoin . Pour Carney , le développement de cette technologie pourrait potentiellement déboucher sur le lancement , à une date indéterminée , d' une version numérique de la livre sterling . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 24/10/2015 - Les Echos - LUCIE ROBEQUAIN - Lien -
Contexte : "Les « Blockchains » permettent de tracer les transactions financières via un système informatique décentralisé : des ordinateurs ultra-puissants , baptisés mineurs , vérifient que les transactions sont réelles et que personne n' y a glissé de « faux » . Les transactions sont validées par blocs , puis ajoutées au registre , formant une chaîne de blocs d' le terme de « blockchain » . Chaque ordinateur connecté au réseau héberge une copie de tous les échanges effectués . Certains utilisateurs volontaires font tourner un programme informatique pour mettre à jour l' historique et détecter les anomalies . L' anonymat utilisateurs est préservé . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 24/10/2015 - Les Echos - LUCIE ROBEQUAIN - Lien -
Contexte : "avec l' émergence d' Uber , ou les hôtels avec celle d' Airbnb . Et pour cause : les banques pensent avoir beaucoup à gagner de leur collaboration avec les start-ups de New York et de la Silicon Valley . « Cela n' a aucun sens de dire que la Silicon valley va tuer Wall Street . Les banques sont les seules capables de convaincre les régulateurs d' accepter ces nouvelles technologies . Elles restent donc bien placés pour faire leur propre révolution digitale » , estime Chris Larsen , directeur général de Ripple , une start-up spécialisée dans les « blockchain » . « Les banques sont très fortes pour imposer de nouvelles technologies à grande échelle et faire évoluer le droit . Les start-ups sont meilleures dans leurs relations au client et leur créativité . Il va y avoir beaucoup de partenariats entre les deux parties » , conclut en guise de pronostic Matt Flannery , fondateur de Kiva ( plate-forme de prêts ) . "