Logo


food-truck
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | CULTURE-Gastronomie | DÉFENSE-Militaire - Position finale - Emprunt - 07/02/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "difficilement viable , c' est plus un canal de distribution complémentaire ou un moyen de démarrer en testant un concept de cuisine » . Bernard Boutboul , qui dirige Gira Conseil est plus lapidaire . « Chez nous , ca ne marche pas » assène -t-il . Les raisons ? Un investissement initial trop cher ( 50 à 80.000 euros pour un camion ) , des charges sociales trop lourdes , des modes de consommation inadaptées , des villes qui ne jouent pas le jeu et des chiffre d' affaires qui ne décollent pas . « Les ventes moyennes des food-truck tournaient à peine autour de 80.000 euros en 2012 » estime Bernard Boutboul . « Certains se sont lancés dans l' aventure comme on crée une start-up , or , le métier est difficile » renchérit Kristin Frederick , qui reste aujourd'hui encore la success story du secteur . Pleine d' ambition , elle vise deux nouvelles ouvertures . de restaurants cette année . "


food-truck
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | CULTURE-Gastronomie | DÉFENSE-Militaire - Position médiale - Emprunt - 07/02/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "La folie food-truck est -elle déjà finie ? L' engouement des années 2012-2013 semble révolu . Parmi les stars alors sous les feux des projecteurs , Daily Wagon , le Camion Gourmand , le Cou de la Girafe , Cantine California , Mozza&Co , . combien continuent à sillonner les routes ? Difficile d' avoir des chiffres sur le secteur , mais le cabinet Gira Conseil , spécialisé dans la restauration , estime que sur les 180 à 200 food-trucks qui battaient le pavé dans la région parisienne , il n' en reste plus qu' une quarantaine . Malgré le flou des chiffres"


food-truck
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | CULTURE-Gastronomie | LOISIRS-Sport - Position médiale - Emprunt - 27/11/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Blanquette de veau , pintade sautée au porto , tarte aux pommes . Après les gares de Clamart ( 92 ) , Saint-Quentin-en-Yvelines ( 78 ) et Colombes ( 92 ) , la roulotte bleue illustré d' effigies de sympathiques papies et mamies , propose ses bons petits plats d' antan dans la gare Montparnasse depuis février 2017 . Créé en 2015 par Arthur Juin et Jean de Guerre , deux entrepreneurs de 27 ans , Nos Grands-Mères ont du Talent est dans les gares . « Au départ , notre idée était de vendre dans un food-truck , mais les contraintes d' emplacement étaient trop compliquées » explique Arthur Juin . Le concept : faire revivre les recettes de nos grands-mères . Avec une originalité , recruter principalement des seniors . Sur les dix salariés actuels , six ont plus de 45 ans . Les recettes sont élaborées avec l' aide de grands-parents , dénichées lors des ateliers cuisine au siège , à Issy-les-Moulineaux , et d' un chef cuisinier . Elles sont ensuite élaborées par des traiteurs et vendues moins de dix euros . La start-up a grandi . « Nous avons désormais la stabilité financière ,"


food-truck
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie | CULTURE-Gastronomie - Position médiale - Emprunt - 07/02/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Alors qu' avant on avait une clientèle très néophyte , elle est devenue plus professionnelle » , explique Hervé Diers , fondateur de l' entreprise en 1991 . Cette société , implantée à Hazebrouck , compte à son palmarès la fabrication de la friterie Chez Momo de « Bienvenue chez les Ch'tis » , celle des « Tuche » ou encore de « Camping 2 » . La société vend 250 véhicules par an : pour moitié des camions-magasins pour marchés , le reste se répartissant entre les friteries - tradition indétrônable dans le Hauts-de-France - et tous types de food-truck , du triporteur au camion pizza . Hedimag , qui emploie 30 salariés - carrossier , menuisier , électricien , poseur de matériel alimentaire , pour le gaz , ou le froid - pour 7 , 3 millions d' euros de chiffre d' affaires , transforme les châssis standards en fonction des demandes . Avec Hedicom , qui s' occupe du marquage de véhicules et Locdif , pour la maintenance et de la location , le groupe emploie au total 50 personnes , pour 9 , 3 millions d' euros de volume d' affaires au total . "


food-truck
- Nom Commun - SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | DÉFENSE-Militaire | ÉCONOMIE-Industrie - Position médiale - Emprunt - 17/06/2016 - Les Echos - ALEXANDRE COUNIS, ANNE BAUER - Lien -
Contexte : "Lancer un food-truck , ouvrir un café-restaurant ou proposer un service de « wedding planning » : les 50 à 100 militaires qui , chaque année , raccrochent les rangers pour s' orienter vers le monde de l' entrepreneuriat ( dont 20 % d' officiers ) ne rêvent pas tous de start-up . « Beaucoup espèrent vivre près des sites ils ont leurs attaches » , raconte Christophe Hériau . 80 % créent une entreprise individuelle . "


foodtrucks
- Nom Commun - CULTURE-Cinéma et Théâtre | CULTURE-Musique | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 01/12/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "le lien avec le public , et au Grand Palais d' avoir une programmation festive en cette période de l' année . Reste à savoir si une telle opération peut être rentable alors même que la production se joue à guichets fermés . Car les frais de location et de chauffage sont importants même si Jean-Luc Choplin les a négociés fermement . « C' est cher mais raisonnable » , dit -il . « Les coûts de production sont réduits puisque c' est une oeuvre de notre répertoire . En plus de la billetterie , les revenus des bars , foodtrucks , produits dérivés , sont à prendre en compte , ainsi que les soirées d' entreprises et privatisations que l' on va y faire » , souligne -t-on à la communication du Châtelet . Ainsi le sponsor du Châtelet , le groupe Accor , a prévu une soirée , et des évènements peuvent également être organisés en journée . "


foodtrucks
- Nom Commun - CULTURE-Cinéma et Théâtre | CULTURE-Musique | ÉCONOMIE-Commerce - Position médiale - Emprunt - 01/12/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "réalisée en un temps record par les équipes du Châtelet dans les ateliers du théâtre . D'autant plus que pour remplir la nef du Grand Palais , il a aussi fallu concevoir des activités autour du théâtre , apportant une dimension festive au lieu : un espace Karaoké chanter des airs de comédies musicales françaises et étrangères , un cinéma pour revoir des séquences de chorégraphies mythiques de Fred Astaire ou Marie Poppins , un studio de maquillage , une piste de danse pour apprendre les claquettes , un décor de la comédie musicale devant lequel se photographier , des « foodtrucks » , des buvettes , une boutique de souvenirs . Quant à l' acoustique , il a fallu six mois d' études pour parvenir au résultat escompté . Un rideau de velours de 15 mètres de haut enserre les gradins pour éviter au son de s' échapper et de nombreux haut-parleurs garantissent un effet multistéréophonique . "


food-trucks
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | CULTURE-Arts Plastiques et Photographie | CULTURE-Gastronomie - Position finale - Emprunt - 05/10/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Le développement du numérique favorise aussi son essor . Les concepts sont souvent lancés par de jeunes start-up . Les usages sont simplifiés . Services commandés à l' avance sur les applis , factures payées en ligne , tarifs ouverts . Reste que cette économie , longtemps restée libre , soulève des problèmes réglementaires , puisqu'elle utilise l' espace public . Elle est donc de plus en plus encadrée par les villes . Après l' attribution d' emplacements - contre redevances - des food-trucks par la Ville de Paris , les triporteurs sont aussi visés . Toulouse a mis en place , fin septembre , une réglementation les limitant dans les rues du centre-ville . "


food-trucks
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | CULTURE-Arts Plastiques et Photographie | CULTURE-Gastronomie - Position médiale - Emprunt - 05/10/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Les triporteurs suivent les food-trucks "


food-trucks
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | CULTURE-Arts Plastiques et Photographie | CULTURE-Gastronomie - Position médiale - Emprunt - 05/10/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Pionniers de ce phénomène en France , les food-trucks font désormais partie du paysage . L' association Street Food en Mouvement comptabilise 250 camions rien qu' en Ile-de-France . Ils montent en gamme que ce soit dans le bio avec Pauline & Valentine , La Boulette 56 en Bretagne , ou avec des chefs à leurs fourneaux , comme Bien Fait et Mes Bocaux . Les triporteurs dans l' alimentation ( Les Biscuits Voyageurs , Mochi Chic . ) ou dans le dépannage ( Ze Plombier , Le Triporteur . ) ont emboîté le pas . "