Logo


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | DÉFENSE-Militaire - Position finale - Morphosémantique - 07/06/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "De ce fait , la politique menée par l' exécutif n' est pas perçue comme équilibrée par les Français . Les ministres , qui peinent toujours à émerger malgré des réformes enchaînées les unes après les autres , ont beau défendre l' équilibre général des mesures prises , leur discours ne passe pas le filtre de l' opinion . Plusieurs députés de la majorité s' en sont inquiétés au cours des derniers jours , demandant en filigrane un retour aux sources du macronisme . « Nous devons rappeler les fondamentaux , expliquer la méthode . Beaucoup de Français ne se sentent pas concernés par ce qu' on fait » , note un député LREM . "


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | DÉFENSE-Militaire - Position finale - Morphosémantique - 28/06/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Le calendrier semblait idéal . Le chef de l' Etat pouvait sans craindre mener ses réformes françaises tambour battant : ce n' était pas le scrutin européen de 2019 , presque gagné d' avance , qui allait le ralentir . Or le scénario est bousculé , comme en témoigne la seule question migratoire . Dans la campagne présidentielle , le macronisme se voulait plutôt de droite sur les questions économiques et plutôt de gauche sur les questions migratoires . Si le chef de l' Etat déplace le curseur à droite sur l' immigration , comme il semble en train de le faire , va -t-il être amené , par ricochet , à colorer de social sa politique interne ? France et Europe , destins liés . "


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | DÉFENSE-Militaire - Position initiale - Morphosémantique - 17/03/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Au printemps 2015 , au lendemain de la loi Macron , ils avaient été à l' avant-garde du « macronisme » , presque un an avant la création d' En Marche . Dix mois après la présidentielle , leur champion installé à l' Elysée , les Jeunes avec Macron ( JAM ) ont tenu samedi à Nogent-sur-Marne leur première convention . "


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | DÉFENSE-Militaire - Position médiale - Morphosémantique - 17/03/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Les JAM se revendiquent d' un nouveau monde politique , tout en ayant un mode de fonctionnement strictement identique à celui de tout mouvement de jeunesse d' un parti au pouvoir . Mobiliser les moins de 30 ans pour soutenir fidèlement la politique de l' exécutif tout en portant au passage les valeurs du macronisme , même s' ils se défendent d' être un fan club . "


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | DÉFENSE-Militaire - Position médiale - Morphosémantique - 17/03/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "But de l' opération : remettre en mouvement ce qui est devenu la branche jeunesse du parti présidentiel , qui revendique 25.000 adhérents . Comme LREM , après avoir porté Macron pendant la campagne présidentielle , les jeunes macronistes ont connu un temps mort . Le macronisme étant de plein pied dans l' exercice du pouvoir et ses turbulences , il s' agit de relancer la machine militante dans la perspective des élections européennes de 2019 , municipales de 2020 , sans oublier l' éventuel referendum sur la réforme des institutions si Emmanuel Macron choisit cette voie . "


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | DÉFENSE-Militaire - Position médiale - Morphosémantique - 09/04/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "En s' exprimant dès cette semaine , Emmanuel Macron évite de « sacraliser l' anniversaire de ses un an à l' Elysée » , relève un proche . Mais les invités , eux , n' attendent pas pour s' inviter à la fête . Ou du moins à celle du macronisme , dans lequel ils n' ont pas tous lu la même chose . Dans la campagne , Emmanuel Macron avait théorisé une autre façon de faire de la politique , sollicitant « en même temps » des idées de gauche et des idées de droite . Un an plus tard , on s' alarme dans ses troupes d' une moindre ambition sur les réformes ou au contraire d' une politique menée trop à droite . Comme si la crise de la SNCF transformait le « en même temps » en injonctions contradictoires . Est -il temps de rééquilibrer la politique dans"


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Morphosémantique - 19/12/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "des hommes et des femmes avec un degré de professionnalisme politique relativement faible . On a vu l' avantage de venir de la société civile mais , une fois les mains dans le cambouis de la politique au jour le jour , on en voit les inconvénients . Pour gagner les prochaines élections , et notamment les élections locales , il faut des racines , être présents dans toutes les villes et les départements de France . LREM a du mal à créer le « mouvement d' en bas » qui rencontrera « le mouvement d' en haut » . Le macronisme est un pouvoir très organisé , très vertical , qui renoue avec un certain gaullo-bonapartisme réformateur , fait bouger les lignes et redonne une fierté aux Français . Mais qui a un problème avec le local . Car derrière le macronisme , beaucoup de Français découvrent aussi le retour en force du pouvoir technocratique . Cela peut devenir , à terme , très problématique pour lui . "


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Morphosémantique - 29/01/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "« Le macronisme se développe sur un terrain miné , avance Luc Rouban . Ce clivage entre demande de pouvoir horizontal et vertical explique cet effondrement de la confiance dans les institutions : les attentes de démocratie directe ont été déçues » . La demande de pouvoir horizontal exprime aussi pour lui « une demande de réalisme , de proximité » et traduit « l' absence de soutien des classes populaires » envers Emmanuel Macron , qui « n' incarne pas , estime -t-il , une réconciliation au centre mais un équilibre instable entre deux modèles » . Avec , selon lui , à la"


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Morphosémantique - 05/03/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "le candidat qui portera les couleurs de LREM sera compliqué . Plusieurs personnalités ne cachent pas leur intérêt , à commencer par Benjamin Griveaux . Le porte-parole du gouvernement , élu en juin dernier député de la 5e circonscription , a une longueur d' avance . Mais la partie est loin d' être jouée et aucun nom n' émerge naturellement . « Personne n' est en mesure de dire aujourd'hui qu' il est en capacité d' être candidat » , constate un proche de LREM . La situation n' est paradoxalement pas simple dans le millefeuille parisien , le macronisme est présent à plusieurs étages . Il se répartit entre les députés , qui ont fait une razzia lors des législatives de juin 2017 ( 12 élus LREM sur 18 sièges dans la capitale ) , des élus locaux macron-compatibles appartenant ( ou non ) à la majorité d' Anne Hidalgo , et les cadres du parti présidentiel . Tous ont une vision différente des municipales de 2020 , notamment sur la stratégie à adopter . « Sur la question des municipales à Paris , il est impossible d' avoir une position commune » , déplore un macroniste . A l'"


macronisme
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Morphosémantique - 13/03/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "besoin d' une victoire politique , un peu folle à défaut d' être révolutionnaire . Il veut baisser le nombre de parlementaires , limiter à trois les mandats dans le temps et introduire une part de proportionnelle à l' Assemblée . Le tout ne bouleversera pas le régime de la Ve République , mais répondra , espère -t-il , au grand rejet de la politique qui s' était exprimé dans la présidentielle . Car si l' élection a éclaté le jeu politique , que s' est -il passé depuis ? « C' est ' business as usual ' . Le macronisme , c' est : ' Je fais ce que je dis ' : ce n' est pas si mal , mais ce n' est pas le ' big bang ' » , relève un de ses amis . Ainsi s' explique sans doute la démobilisation des électeurs lors des élections partielles . Les Français font plutôt confiance au président , mais ne s' en trouvent pas réconciliés avec la politique pour autant . Comment les y aider ? Pas en cassant aisément les codes au niveau européen . Pas en trouvant une formule magique pour réformer . Rythme , inventivité"