Logo


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | DROIT-Justice et Législation - Position médiale - Emprunt - 17/01/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Venues de Chine , d' Israël , des Etats-Unis ou de Lorraine , les fintech trouvent déjà au Grand-Duché l' expertise d' un régulateur hospitalier , un programme d' accompagnement technique et financier orchestré par le ministère de l' Economie et des fonds de capital-risque . D' initiative publique ou financés par des banques , trois incubateurs accueillent des start-up spécialisées dans la finance , mais aussi dans la biomédecine , la logistique , l' environnement ou le secteur spatial . "


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | DROIT-Justice et Législation - Position médiale - Emprunt - 04/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Afin d' accompagner le développement de ces fintech , « une réflexion pourrait être lancée pour la création d' un passeport européen en matière de financement participatif » , écrit la Direction générale du Trésor . Le système de « passeport » permet à certains acteurs de mener leurs activités dans toute l' Union une fois qu' ils sont enregistrés d' un pays européen . Selon Bercy , l' application de ce dispositif au financement participatif faciliterait « l' allocation transfrontalière de l' épargne » . "


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | DROIT-Justice et Législation - Position médiale - Emprunt - 30/11/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Un compromis acceptable pour les fintech "


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 28/04/2016 - Les Echos - EDOUARD LEDERER - Lien -
Contexte : "Cette émission devrait intervenir à un moment crucial pour l' entreprise : introduite à Wall Street en décembre 2014 à 15 dollars , l' action s' est désormais stabilisée autour de 8 dollars . En février , une communication maladroite , portant sur les performances « moins bonnes qu' attendu » d' une partie de ses prêts , a obligé Renaud Laplanche , le fondateur français de la fintech Lending Club à une explication de texte . Ce coup de froid a mis en évidence le besoin pour le secteur du prêt en ligne de diversifier sa base d' investisseurs , les créances titrisées n' attirant pas le même public que les prêts en direct . "


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 27/06/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Convaincre les fintech "


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 26/07/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "C' est l' une des préoccupations centrales des directions générales des grandes banques pour éviter de se faire distancer par les fintech qui proposent des services simples à l' usage à leurs clients . L' ambition est forte et les investissements importants . « A l' avenir , nous serons capables d' anticiper les attentes des clients et nous pourrons leur proposer des services personnalisés , quel que soit le moyen de communication qu' ils utiliseront . » a indiqué le patron de la Société Générale dans une tribune publiée sur LinkedIn mi-juillet . En réalité , les banques , pénalisées par des systèmes informatiques anciens , sont loin de cette vision idéale . Aujourd'hui , elles mettent tout en oeuvre pour combler"


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 21/09/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "les banques se perçoivent plus matures que ne le pensent les entreprises , souligne Jean-François Denis , responsable adjoint du cash management chez BNP Paribas . Les fintech peuvent les aider à améliorer leurs services en leur ouvrant davantage leur écosystème . Ces dernières y ont aussi intérêt , car elles gagneraient en crédibilité auprès des entreprises » , conclut -il . "


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 19/10/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Parler d' une pure rivalité entre les deux villes serait toutefois réducteur . Il s' agit aussi de bâtir des ponts , indique -t-on en milieu politique , alors que des enjeux de régulation vont concerner un secteur encore peu contrôlé . Des coopérations entre acteurs privés des deux villes sont aussi légion . Et si la vraie concurrence pour Berlin et Francfort venait plutôt d'ailleurs ? La fintech allemande emploie 13.000 personnes , contre plus de 60.000 en Grande-Bretagne . Mais les suites du Brexit pourraient rééquilibrer la balance . "


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 19/10/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Malgré tout , Francfort semble avoir mis plus de temps à prendre le virage numérique dans la finance . Berlin a pris de l' avance en ayant déjà établi un écosystème autour de start-up issues de tous secteurs , pour générer un vivier d' experts dans la high-tech . « On va à Berlin pour retrouver l' esprit d' entreprise . Francfort doit encore développer une communauté fintech » , analyse Sebastian Schäfer , directeur d' un futur espace de bureaux pour start-up financières à Francfort . S' ajoute en faveur de Berlin un facteur « people » servant d' aimant : la présence de patrons médiatisés comme Oliver Samwer . Le nom du fondateur du holding Rocket Internet est connu , jusque dans la Silicon Valley , comme exemple d' accompagnement de start-up . Dans son sillage , Valentin Stalf , patron trentenaire de N26 , un compte bancaire en ligne comptant 200.000 clients , a réussi à lever 50 millions de dollars auprès de sponsors , dont le"


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 01/02/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "L' américain Betterment , l' un des pionniers des « robo-advisors » , ces intelligences artificielles capables d' accompagner les épargnants dans leurs choix d' investissements , boucle la boucle . Depuis mardi , la fintech - qui revendique 7 , 3 milliards de dollars d' actifs sous gestion - offre à ses clients la possibilité de rencontrer un conseiller patrimonial . en chair et en os . Cette option , baptisée « Betterment Plus » permettra , pour un coût additionnel , de voir une fois par an un professionnel de la gestion . Cette logique est portée plus loin avec « Betterment Premium » , qui donne un accès illimité à un réseau de gérants . Ce mouvement témoigne à la fois de la montée en puissance du « phygital » ( mariage du physique et"