Logo


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 06/10/2016 - Les Echos - LAURENCE DELAIN - Lien -
Contexte : "Faut -il s' adresser à une banque grand public , un établissement de gestion privé , un conseiller patrimonial indépendant ou à l' une des fintech qui commencent à fleurir sur le Net ? Chacun de ces intermédiaires a ses qualités et ses limites . Si l' on cherche à la fois la facilité d' accès , la solidité , le « tout en un » de gammes standards ouvertes sur toute la panoplie financière ( comptes sur livret , épargne logement , assurance-vie , FCP , SCPI , etc . ) , pousser la porte de l' agence la plus proche de son domicile semble le plus approprié . Il faudra alors se contenter de solutions maison , souvent peu concurrentielles , et composer avec"


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 18/10/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "greffer sur cette offre de base , en se servant du compte de paiement ( ou compte de dépôt à vue ) que chaque client doit ouvrir . La procédure ne prend que quelques minutes et permet de créer des coordonnées bancaires pour les entreprises clientes . Ainsi , outre le compte en euros , d' autres comptes de paiement - en dollars , en yens . - peuvent facilement être ajoutés , afin de faciliter les transactions à l' étranger . La plate-forme permet également de « brancher » d' autres services financiers , qui seraient proposés par des fintech partenaires d' Ibanfirst . « Nous pourrons par exemple détecter automatiquement les excédents de trésorerie sur un compte et proposer directement une solution de placement . D' autres services de crédit ou d ' affacturage seront également mises à disposition des clients » , reprend Pierre-Antoine Dusoulier . "


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 02/01/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "fonds propres à détenir par les prêteurs pour amortir leurs prises de risques . Le Conseil des gouverneurs , chargé de superviser l es travaux du Comité de Bâle , pourrait valider un accord dès ce mois de janvier 2017 . Mais une fois traitée cette question emblématique de la crise , la réglementation ne va pas se mettre en mode pause : parmi les nouvelles thématiques explorées en 2017 par les autorités financières , figurent les risques de « conduite » - entendre les risques d' amendes et de pénalités liés à des comportements répréhensibles - ainsi que les fintech . Accueillies dans un premier temps avec bienveillance , les start-up de la finance sont désormais considérées de façon plus équilibrée par les autorités , qui se demandent si les nouvelles technologies n' apportent pas de nouveaux risques . Plus largement , les débats réglementaires de l' année seront plus politiques que jamais , entre une future administration américaine aux projets encore flous , et des autorités européennes plus sensibles aux effets de la réglementation sur le financement de l' économie . "


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 03/01/2017 - Le Figaro - MARIE BARTNIK - Lien -
Contexte : "Une bonne nouvelle cependant : les frais liés à la gestion d' un compte sur Internet continuent de baisser fortement , de 19 % en 2017 . Pour 82 % des Français , ce service est gratuit . Lorsqu' il est payant , comme chez CIC , et certaines antennes du Crédit mutuel ou du Crédit agricole , ce service coûte en moyenne 17 , 90 euros par an . Pour faire face à la concurrence des banques en ligne et des « néobanques » , ces stars de la fintech qui veulent révolutionner le secteur , les établissements traditionnels mettent en effet l' accent sur le digital . Il faut dire qu' il y a urgence . L' année 2017 présente pour les banques de réseaux plusieurs risques particuliers , avec l' entrée en application , en février prochain , d' une mesure de la loi Macron qui facilite la mobilité bancaire , et l' arrivée sur le marché d' un nouveau concurrent , , bientôt lancée par l' opérateur télécom . "


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 04/01/2017 - La Tribune - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "https : //finobuzz . fintech "


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 13/02/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Les fintech apportent surtout une expérience utilisateur simplifiée , tout en donnant accès à de nouvelles classes d' actifs . L' expansion rapide du « crowdlending » ( 83 millions d' euros placés sur le marché français en 2016 , soit 2 , 6 fois plus qu' en 2015 ) ne doit rien au hasard . L' épargnant accède sans frais à un placement très concret ( le financement de PME ) et le seuil minimal d' investissement très bas ( à partir 20 euros par opération ) lui permet de diversifier rapidement et facilement ses risques : un fonds en version"


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 17/10/2017 - La Tribune - PAR CHARLES CUVELLIEZ ET JEAN-JACQUES QUISQUATER - Lien -
Contexte : "Pour en savoir plus : Central Banking and Fintech—A Brave New World ? By Christine Lagarde , IMF Managing Director , Bank of England conference , London , Sept 29.2017 ( https : //www . imf . fintech ) "


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 12/11/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "La fintech allemande N26 demande ainsi à ses clients 2 euros par retrait aux distributeurs au-delà de cinq retraits par mois et Orange Bank facture à ses clients 5 euros pour chaque appel à un conseiller qui vise à réaliser une opération qu' ils auraient pu faire seuls sur leur application . Selon une étude réalisée par un acteur de la place , le coût annuel d' une néobanque varie ainsi entre 19 , 38 euros et 79 euros par an pour un client qui y aurait domicilié son compte courant . L' offre la plus coûteuse étant celle de Compte-Nickel et la"


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 23/11/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Multicarrière , changements législatifs . Difficile aujourd'hui d' anticiper le . C' est fort de ce constat qu' une fintech a lancé un service d' accompagnement de retraite entièrement dématérialisé . « Notre algorithme nous permet de calculer instantanément à partir de la lecture du relevé individuel de situation de chaque particulier le montant précis que celui -ci recevra à sa retraite » , détaille Valérie Batigne , fondatrice de Sapiendo Retraite . Mais pas seulement . il vérifie également les éventuelles incohérences présentes dans ce document et propose des solutions budgétées d' optimisation ( rachat de trimestres , cumul emploi-retraite . ) pour maximiser la future pension . A chaque erreur relevée , le client est aussitôt interrogé ,"


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 12/03/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "progression sur les levées de fonds en capital-risque , avec 247 deals pour une levée de fonds de 2 , 1 milliards de dollars . La blockchain trouve sa place , avec 92 deals pour un total de 512 millions de dollars levés , en croissance de 65 % . Enfin , reflétant « le besoin de conformité et d' efficacité dans le secteur réglementaire » , la « regtech » a connu une forte croissance , qui devrait se poursuivre en 2018 . « L' année 2018 devrait confirmer la progression constatée en 2017 , à la fois en termes de maturité des fintech établies , et en poursuite de création de valeur sur des sujets plus nouveaux , tels que l' IA , la blockchain ou les regtech » , estime Fabrice Odent , associé KPMG , responsable du secteur banque . "