Logo


fintechs
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Emprunt - 03/04/2017 - Le Monde - ISABELLE CHAPERON ET VÉRONIQUE CHOCRON - Lien -
Contexte : "Longtemps le Crédit mutuel Arkéa a fait figure d' exception en prenant pied dans une myriade de fintechs . Le groupe bancaire breton a misé dès 2011 sur Prêt d' Union ( rebaptisé depuis Younited Credit ) . Il est aussi le premier à avoir réalisé un investissement de poids , en déboursant plus de 50 millions d' euros pour l' acquisition de 86 % de la cagnotte en ligne Leetchi , en septembre 2015 . "


fintechs
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Emprunt - 24/10/2017 - La Tribune - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "ON NE PEUT PAS LES IGNORER Mais pas encore de grands noms institutionnels . On avait évoqué Goldman Sachs par exemple il y a quelques semaines mais c' est une exception . À Londres , les grandes institutions ne veulent pas traiter les monnaies virtuelles , du coup les fintechs qui gravitent autour de la blockchain et des monnaies virtuelles doivent se reporter sur des places plus exotiques comme Gibraltar , la Pologne ou encore la Bulgarie . C' est assez frappant ce qui se passe sur les crypto-currencies . À part les spécialistes et les adorateurs , tout le monde est perdu et . Lire la suite sur MonFinancier . com "


fintechs
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Emprunt - 05/03/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : ") a été relevé de 15 à 17 % , les pronostiqueurs espéraient seulement 16 % , bien au-dessus du coût du capital . Il vise un bénéfice de 47 milliards de dollars dans trois ans , de quoi justifier une valeur boursière proche de 400 milliards , devant le chinois ICBC . Les banques européennes sont loin derrière et ce n' est pas le Brexit qui leur facilite la tâche . Bien sûr , les cartes risquent d' être rebattues avec les nouvelles technologies , mais le patron de JP Morgan , Jamie Dimon , semble moins redouter les fintechs que certains confrères assureurs . JP Morgan Chase fait ainsi partie des banques avec lesquelles Amazon discuterait en vue de proposer un compte bancaire à ses clients , selon le « Wall Street Journal » . "


fintechs
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Emprunt - 05/03/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "survaleurs ) a été relevé de 15 à 17 % , les pronostiqueurs espéraient seulement 16 % , bien au-dessus du coût du capital . Elle vise un bénéfice de 47 milliards de dollars dans trois ans , de quoi justifier une valeur boursière proche de 400 milliards , devant le chinois ICBC . Les banques européennes sont loin derrière et ce n' est pas le Brexit qui leur facilite la tâche . Bien sûr , les cartes risquent d' être rebattues avec les nouvelles technologies , mais le patron de JP Morgan Jamie Dimon semble moins redouter les « fintechs » que certains confrères assureurs . JP Morgan Chase fait ainsi partie des banques avec lesquelles Amazon discuterait en vue de proposer un compte bancaire à ses clients , selon le « Wall Street Journal » . "


fintechs
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Emprunt - 14/06/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Les paiements électroniques retiennent l' attention des investisseurs financiers ces dernières années pour plusieurs raisons , au-delà de la montée des services en ligne et du déclin des règlements en cash . Ce secteur encore fragmenté permet de jouer les rapprochements , parfois par-dessus l' Atlantique comme l' a montré le britannique Worldpay . Il rejoint des thématiques plus larges , comme la transformation numérique ou les besoins séculaires de sécurité . Enfin , la capacité des « fintechs » des paiements à se faire une grosse place au soleil à côté des banques ou de leurs prestataires traditionnels était moins sujette à débat que pour leurs homologues dans le domaine du crédit et de l' épargne , à cause du calendrier des réformes réglementaires . "


fintechs
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Emprunt - 08/07/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Ce document - qui liste les risques et opportunités que créent les fintechs pour les établissements de crédit - pointe plus particulièrement la biométrie , comme par exemple la reconnaissance de l' utilisateur par son empreinte digitale . Outre de possibles détournement ou fraudes liés à cette technologie , les auteurs du rapport soulignent les risques « d' oligopole » et de « capacité à fixer les prix » d' un faible nombre de fabricants . « Etant donné la prolifération de banques mobiles et la domination sur le marché de certains systèmes d' exploitation mobiles , qui incluent des systèmes de biométrie intégrés , un risque de concentration sur un faible nombre"


fintechs
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position initiale - Emprunt - 03/04/2017 - Le Monde - ISABELLE CHAPERON ET VÉRONIQUE CHOCRON - Lien -
Contexte : "L' appétit pour les fintechs ne se dément pas "


fintechs
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position initiale - Emprunt - 29/01/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Les fintechs suscitent une véritable frénésie chez les « venture capitalists » ( « VC » ) . Les acteurs du capital-risque ont investi 16 , 6 milliards de dollars l' an dernier dans un peu plus de 1.120 start-up de la finance l' an dernier , un record en cinq ans , selon le dernier rapport de CB Insights . "


fintechs
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position initiale - Emprunt - 29/01/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Les fintechs drainent un record de capitaux dans le monde "


fintechs
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position médiale - Emprunt - 03/04/2017 - Le Monde - ISABELLE CHAPERON ET VÉRONIQUE CHOCRON - Lien -
Contexte : "IL y a encore deux ou trois ans , les plans stratégiques publiés par BNP Paribas , Crédit agricole et autre BPCE faisaient fi de l' effervescence de ces petites sociétés innovantes surfant sur le numérique , en proposant des services financiers plus astucieux , moins coûteux . Puis , après les avoir ignorées , les grandes institutions financières ont un temps redouté d' être court-circuitées par la stratégie de niche des fintechs . Une tactique qui consiste à s' immiscer dans la relation bancaire en ciblant les zones d' insatisfaction pour les clients et de rentabilité élevée pour les banques ( du transfert d' argent au crédit à la consommation en passant par le compte courant low-cost ) . Désormais , les grandes banques sont prêtes à casser leur tirelire pour racheter les jeunes pousses qui ont su , comme Compte-Nickel , capter un flux important de clientèle et installer un modèle économique en un temps record . "