Logo


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | POLITIQUE-Etat et Gouvernement - Position médiale - Emprunt - 24/10/2015 - Les Echos - EDOUARD LEDERER - Lien -
Contexte : "Encore abstrait pour nombre de financiers et de dirigeants européens , le concept de « blockchain » pourrait très bien à l' avenir amputer les Etats d' une part de leur souveraineté financière . Dans un rapport remis vendredi au vice-président de la Commission européenne , l' association Croissance Plus montre comment cette technologie pourrait coûter cher à l' Europe , si elle ne rattrape pas son retard sur les Etats-Unis . « Pour l' heure , cet enjeu de souveraineté n' est pas suffisamment identifié au niveau politique . D' l' urgente nécessité de mettre sur pied des groupes de place , même si les premiers effets de cette technologie ne commenceront à se"


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | POLITIQUE-Etat et Gouvernement - Position médiale - Emprunt - 24/01/2017 - Le Figaro - ALEXIS FEERTCHAK - Lien -
Contexte : ") Guillaume Balas , proche de Benoît Hamon , rejette l' argument : « Il s' agira de redistribuer une partie de la valeur ajoutée engendrée par la robotisation . La taxe sur les robots ne sera pas désincitative . » « En réalité , précise -t-il , depuis les années 1970 , il existe un sous-emploi chronique dans les pays développés . L' idée schumpétérienne de destruction créatrice ne se vérifie plus . En matière d' emploi , le progrès technique en détruit plus qu' il n' en crée . Je pense en particulier à la technologie numérique de blockchain ( stockage et transmission d' informations , transparents , sécurisés , sans organe central de contrôle , NDLR ) qui pourrait à terme détruire des emplois parmi les avocats ou les notaires . » "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | TECHNOLOGIE-Informatique - Position finale - Emprunt - 30/11/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "La Boe a lancé en 2016 un incubateur de start-up sur la blockchain , la technologie qui sécurise le bitcoin . Pour Carney , le développement de cette technologie pourrait potentiellement déboucher sur le lancement , à une date indéterminée , d' une version numérique de la livre sterling . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 24/10/2015 - Les Echos - LUCIE ROBEQUAIN - Lien -
Contexte : "Les « Blockchains » permettent de tracer les transactions financières via un système informatique décentralisé : des ordinateurs ultra-puissants , baptisés mineurs , vérifient que les transactions sont réelles et que personne n' y a glissé de « faux » . Les transactions sont validées par blocs , puis ajoutées au registre , formant une chaîne de blocs d' le terme de « blockchain » . Chaque ordinateur connecté au réseau héberge une copie de tous les échanges effectués . Certains utilisateurs volontaires font tourner un programme informatique pour mettre à jour l' historique et détecter les anomalies . L' anonymat utilisateurs est préservé . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 24/10/2015 - Les Echos - LUCIE ROBEQUAIN - Lien -
Contexte : "avec l' émergence d' Uber , ou les hôtels avec celle d' Airbnb . Et pour cause : les banques pensent avoir beaucoup à gagner de leur collaboration avec les start-ups de New York et de la Silicon Valley . « Cela n' a aucun sens de dire que la Silicon valley va tuer Wall Street . Les banques sont les seules capables de convaincre les régulateurs d' accepter ces nouvelles technologies . Elles restent donc bien placés pour faire leur propre révolution digitale » , estime Chris Larsen , directeur général de Ripple , une start-up spécialisée dans les « blockchain » . « Les banques sont très fortes pour imposer de nouvelles technologies à grande échelle et faire évoluer le droit . Les start-ups sont meilleures dans leurs relations au client et leur créativité . Il va y avoir beaucoup de partenariats entre les deux parties » , conclut en guise de pronostic Matt Flannery , fondateur de Kiva ( plate-forme de prêts ) . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | DROIT-Justice et Législation - Position initiale - Emprunt - 24/10/2015 - Les Echos - LUCIE ROBEQUAIN - Lien -
Contexte : "Les banquiers de Wall Street s' associent aux start-ups de New York et de la Silicon Valley pour réduire leurs coûts . Ils sont persuadés que les « blockchain » vont transformer la finance . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | DROIT-Justice et Législation - Position médiale - Emprunt - 24/10/2015 - Les Echos - LUCIE ROBEQUAIN - Lien -
Contexte : "La finance mondiale serait -elle à l' aube d' une révolution ? C' est ce que laissaient penser des dizaines de banquiers et entrepreneurs , réunis la semaine dernière à New York à l' invitation du magazine « The Economist » . De l' ancien secrétaire au Trésor Larry Summers aux champions de la « FinTech » ( Kiva , Ripple , Wealthfront , etc ) , en passant par les géants de Wall Street ( JP Morgan , Citigroup , etc ) , les intervenants n' avaient qu' un mot à la bouche : les « blockchain » . Initialement conçu pour la devise « bitcoin » , le réseau informatique semble promis à un plus grand avenir que la monnaie virtuelle dont il était censé favoriser l' expansion : il ambitionne ni plus ni moins que transformer la finance mondiale , en supprimant les intermédiaires qui valident les transactions aujourd'hui ( notaires , chambres de compensation , etc ) . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | DROIT-Justice et Législation - Position médiale - Emprunt - 24/10/2015 - Les Echos - LUCIE ROBEQUAIN - Lien -
Contexte : "L' engouement autour des « blockchain » est tel que des stars de Wall Street lâchent tout pour y participer . C' est le cas de Blythe Masters , une étoile montante de JP Morgan - directrice générale à 28 ans ! - qui vient de quitter la banque pour créer Digital Assets holdings , une start-up dédiée aux « blockchains » . « Si on arrive à construire un pont entre Wall Street et cet univers , on obtiendra quelque chose de réellement révolutionnaire » , assure -t-elle . « L' excitation autour des blockchains va bien au-delà de leurs applications concrètes » , tempère toutefois Nick"


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 13/12/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Le projet est de taille . Pour concevoir un tel service , SecureKey a mis en réseau les données d' identité des clients ( « know your customer » ) dont disposent ses partenaires bancaires et télécoms , via la technologie de réseau distribué « blockchain » . Noms , adresses , photos d' identité et autres notes de crédit sont ainsi rassemblés sur un vaste réseau partagé . « A elles seules , les banques représentent 20 millions de clients ! » , souligne Didier Serra , responsable des ventes de SecureKey . Intégré dans le réseau crypté , l' ensemble de ces données est invisible pour les différents partenaires . Mais ces données sont mises à profit pour permettre aux membres du réseau d' identifier de nouveaux clients ou pour proposer un service d' identification à d' autres entreprises . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 13/12/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Outre les acteurs bancaires et télécoms , SecureKey fait le pari d' embarquer de nombreux acteurs publics canadiens dans ce système mutualisé . « Certains sont très intéressés , que ce soit pour réduire les coûts de développement de services en ligne ou pour actualiser leurs bases de données avec les informations de la sphère privée . Nous sommes en discussion avec des acteurs fédéraux et provinciaux : certains souhaitent entrer dans la " blockchain " et d' autres veulent seulement l' utiliser » , explique Didier Serra . De fait , plus le nombre d' acteurs qui partagent leurs données sur ce réseau est important , plus le système se renforce : la « blockchain » est plus sûre car elle est distribuée entre de plus en plus d' acteurs . Par ailleurs , sa précision s' améliore car sa réserve de données s' étoffe . "