Logo


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | TECHNOLOGIE-Internet | CULTURE-Gastronomie - Position initiale - Emprunt - 24/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Trois foodtech qui utilisent le réseau de partage de photos "


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | TECHNOLOGIE-Internet | CULTURE-Gastronomie - Position initiale - Emprunt - 25/01/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Avec Epicery , Elsa Hermal apporte de la fraîcheur à la foodtech "


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | TECHNOLOGIE-Internet | CULTURE-Gastronomie - Position médiale - Emprunt - 25/01/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "« J' ai appris à avoir confiance en moi et à ne pas me dire : ' J' ai de la chance ' » , confie d' emblée l' Alsacienne de vingt-huit ans , qui réside aujourd'hui dans le 18e arrondissement de Paris . La jeune femme a lancé sa foodtech en 2016 pour permettre aux urbains actifs très occupés , comme elle , de profiter de bons produits à cuisiner . Un projet qui a immédiatement séduit les entrepreneurs stars du Web Marc Menasé ( Menlook ) , Michaël Benabou ( Vente-privee ) ou encore Xavier Niel . Epicery coulait de source lorsque l' on connaît la startuppeuse . « J' ai grandi dans une famille qui aime bien cuisiner de bons petits plats ensemble . Plus qu' aller au restaurant » , raconte Elsa Hermal . En revanche , l' entrepreneuriat n' était pas au programme après ses études"


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position médiale - Emprunt - 29/01/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Ma vision , c' est d' entrer extrêmement tôt , entre le PowerPoint et le proof of concept . Ce que j' aime , c' est bâtir les fondations de l' entreprise . Mon premier focus est sur l' équipe , mon deuxième sur le modèle économique et l' industrie , et mon troisième sur des secteurs d' activité appétants : le lifestyle , la foodtech , l' advertising . Mon ticket d' intervention est de l' ordre de 30.000 à 100.000 euros . "


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | INTERNATIONAL-Europe - Position médiale - Emprunt - 27/01/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "L' attractivité n' est pas la seule raison de la venue de ces fonds en France . La décision du Fonds européen d' investissement ( FEI ) et d' un certain nombre d' investisseurs de ne plus participer à l' avenir aux levées de gérants en capital-risque basés à Londres a pesé . Exemple d' arrivée , celle du fonds Five Seasons ventures spécialisé dans la foodtech . Des réflexions sont en cours dans d' autres secteurs comme l' infrastructure . Des gérants de premier plan étendent également leur présence en France , comme KKR . "


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers - Position médiale - Emprunt - 03/04/2016 - La Tribune - PAR PROPOS RECUEILLIS PAR PHILIPPE MABILLE ET SYLVAIN ROLLAND - Lien -
Contexte : "Oui . Si elles ont brûlé leur argent trop rapidement , la chute de leur valorisation les place clairement dans une situation de risque . Certains domaines sont plus touchés que d' autres , comme les services « B to C » . Quand il faut toucher le grand public , on sait que la rentabilité est plus difficile à atteindre et que la concurrence est très forte . C' est le cas des foodtech [ les services dans l' alimentaire comme la livraison de repas commandés en ligne ] , par exemple , en plus les marges sont faibles . Désormais , il ne suffit plus d' avoir une forte croissance pour trouver de l' argent . Il faut aussi ne pas avoir un burn rate [ littéralement « taux de combustion » , rythme de consommation de sa trésorerie ] trop élevé et présenter un modèle économique pérenne . Les startups dans le « B to B » et dans les secteurs de niche à forte valeur ajoutée technologique comme les adtech et"


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers - Position médiale - Emprunt - 30/10/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Le sujet est vaste : l' industrie des proptechs ( property technologies ) va de la conception numérique d' un bâtiment à la gestion connectée des mètres carrés , y compris à la maison . Il s' adresse aux professionnels , aux pouvoirs publics mais aussi directement aux particuliers . Le secteur est balbutiant : à peine 2 , 6 milliards de dollars levés en 2016 contre 10 fois plus dans la fintech ou la foodtech . A comparer aux quelque 320 milliards investis dans l' immobilier « réel » chaque année . "


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Industrie | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 16/01/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Le futur plus grand incubateur du monde créé par Xavier Niel porte le nom d' un pionnier français de l' innovation immobilière . Voyons -y plus qu' une coïncidence . Il y a eu la foodtech , la fintech , l' adtech , la civitech ou encore l' edtech , la « Real Estech » doit fleurir en France . "


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Commerce - Position médiale - Emprunt - 11/04/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Depuis plusieurs années , l' innovation impose son rythme au marché des fusions et acquisitions ( M&A ) . Les technologies émergentes portent rapidement la croissance d' acteurs jeunes , potentiellement globaux , qui perturbent les équilibres de nombre d' industries en créant de nouveaux business models , à l' image des fintech , foodtech , ou autres acteurs Industrie 4.0 . Sommés de réagir pour ne pas être pris de vitesse , les acteurs historiques privilégient de plus en plus la croissance externe dans le choix stratégique du « faire ou acheter » . "


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Emprunt - 19/04/2016 - Les Echos - SHARON WAJSBROT - Lien -
Contexte : "De fait , la thèse d' investissement du fonds ouvre le champ à de nombreux secteurs . Si les entreprises doivent attester d' un lien avec le Grand Ouest , elles peuvent intervenir dans tous les secteurs d' activités pourvu qu' elles soient particulièrement innovantes et centrées sur le numérique . « Nous regarderons de près les start-up de la foodtech , de l' agrotech et de la cybersécurité pour développer des solutions utiles à la région » , précise Charles Cabillic , qui prévoit 5 à 7 investissements par an au cours des cinq prochaines années . "