Logo


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | CULTURE-Gastronomie - Position médiale - Emprunt - 09/10/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "La jeune pousse américaine arrive sur un marché déjà prisé par les foodtech . Les services comme UberEATS , Deliveroo , Frichti , Nestor , FoodChéri , notamment , spécialisés dans la livraison de repas , sont nombreux à s' adresser aux Parisiens à l' heure du déjeuner . Nestor , qui livre un menu préparé par un chef pour 15 euros , vise par exemple « les employés de bureau , de 25 à 40 ans , qui n' ont pas de restaurant d' entreprise » , explique son cofondateur , Sixte de Vauplane , tout en indiquant que « plus de 65 % des commandes sont payées par Tickets Restaurant »"


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | CULTURE-Gastronomie - Position médiale - Emprunt - 09/10/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Se démarquer des autres foodtech "


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Finance - Position médiale - Emprunt - 25/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Kitchen Trotter , Optimiam et Vizeat , 3 foodtech qui utilisent Instagram , Marketing et Vente - Les Echos Business "


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Finance - Position médiale - Emprunt - 07/12/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "L' écosystème foodtech francilien a un poids important , de par la concentration des structures d' accompagnement et l' accès aux grands groupes de l' agroalimentaire et de la distribution , notamment : les start-up d' Ile-de-France représentent 63 % des start-up actives et captent près de 80 % des capitaux . "


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Finance - Position médiale - Emprunt - 07/12/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Effet de mode ? Tendance de fond ? en est l' écosystème des start-up de la foodtech en France ? DigitalFoodLab , agence qui vise à promouvoir les entreprises innovantes du domaine de l' alimentaire , a créé une base de données des jeunes pousses concernées et réalisé un premier état des lieux de la période allant de 2013 au premier semestre 2017 , en partenariat avec l' agence de communication Sopexa et le pôle de compétitivité agroalimentaire Vitagora . « L' écosystème français foodtech est en émergence . On commence à voir un début de maturité » , indique d' emblée Matthieu Vincent , cofondateur de DigitalFoodLab . Son agence a recensé 472 start-up en activité en France"


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Finance - Position médiale - Emprunt - 17/12/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Les rachats de la semaine : Détenue par le groupe AuFéminin qui vient de se faire racheter par TF1 , la start-up My Little Paris voit partir sa fondatrice Fany Péchiodat . Ses associées , Amandine Péchiodat , Céline Orjubin et Anne-Flore Chapellier restent aux commandes de la start-up . | Saint-Gobain prend une participation majoritaire au sein de la start-up Tolteck , qui développe un logiciel de gestion commerciale pour le BTP . | Après l' acquisition de 4Jours4Dîners , l' Épicier Toqué et les Popotes , la start-up de la foodtech Foodette rachète Comptoir des Recettes . | La start-up Extracthive , spécialisée dans le traitement des déchets , reprend la société Isochem à la barre du tribunal . "


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers - Position médiale - Emprunt - 03/04/2016 - La Tribune - PAR PROPOS RECUEILLIS PAR PHILIPPE MABILLE ET SYLVAIN ROLLAND - Lien -
Contexte : "Oui . Si elles ont brûlé leur argent trop rapidement , la chute de leur valorisation les place clairement dans une situation de risque . Certains domaines sont plus touchés que d' autres , comme les services « B to C » . Quand il faut toucher le grand public , on sait que la rentabilité est plus difficile à atteindre et que la concurrence est très forte . C' est le cas des foodtech [ les services dans l' alimentaire comme la livraison de repas commandés en ligne ] , par exemple , en plus les marges sont faibles . Désormais , il ne suffit plus d' avoir une forte croissance pour trouver de l' argent . Il faut aussi ne pas avoir un burn rate [ littéralement « taux de combustion » , rythme de consommation de sa trésorerie ] trop élevé et présenter un modèle économique pérenne . Les startups dans le « B to B » et dans les secteurs de niche à forte valeur ajoutée technologique comme les adtech et"


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers - Position médiale - Emprunt - 30/10/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Le sujet est vaste : l' industrie des proptechs ( property technologies ) va de la conception numérique d' un bâtiment à la gestion connectée des mètres carrés , y compris à la maison . Il s' adresse aux professionnels , aux pouvoirs publics mais aussi directement aux particuliers . Le secteur est balbutiant : à peine 2 , 6 milliards de dollars levés en 2016 contre 10 fois plus dans la fintech ou la foodtech . A comparer aux quelque 320 milliards investis dans l' immobilier « réel » chaque année . "


foodtech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Industrie | ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce - Position médiale - Emprunt - 03/07/2017 - Le Figaro - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Fondamentalement , il n' y a donc aucune raison pour que cette start-up allemande fasse mieux qu' ALD . Oui mais voilà , les marchés boursiers sont très moutonniers et dépendants des phénomènes de mode . Clairement , celle du moment est de miser ( gros ) sur des start-up , que ce soient des fintech , foodtech , biotech , healthtech au business model disruptif . Peu importe qu' elles soient rentables ou non , les investisseurs aux poches profondes veulent absolument mettre des tickets sur le phénomène du moment : l' ubérisation de l' économie . De manière à ne pas rater les Facebook ou Amazon de demain . Il n' y a qu' à voir les valorisations des dernières IPO ou opérations de refinancements de licornes américaines pour s' en convaincre . Du coup , les entreprises de la « vieille économie » n' attirent pas vraiment le chaland , d' les résultats mitigés"


foodtech
- Nom Commun - SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | DÉFENSE-Militaire | ÉCONOMIE-Finance - Position médiale - Emprunt - 25/11/2016 - Les Echos - PASCAL POGAM - Lien -
Contexte : "intuition » ©SIPA Et quand il ne travaille plus avec ses anciens protégés , le patron d' Impala investit dans leurs affaires . Dans ces cas-là , il ne se donne même pas la peine d' éplucher leur business plan . « S' ils croient en leur projet , je n' ai pas besoin d' en savoir plus , sourit -il . Je considère que ça fait partie du service après-vente de Neuf Télécom . » Il n' a donc pas hésité une seconde lorsque Patrick Asdaghi ( ancien directeur marketing de Neuf Cegetel ) l' a sollicité pour sa foodtech FoodChéri , ou quand Jérémie Manigne ( autre ancien de l' époque Neuf ) lui a proposé un ticket dans MyRoomIn , une start-up spécialisée dans la réservation en ligne de chambres d' hôtels haut de gamme à Paris . Son dernier petit plaisir ? L' investissement réalisé dans des hôtels au Portugal , au côté de Franck Woitiez , un dirigeant de Neoen , qu' il a connu chez LD Commodities . "