Logo


robo-advisor
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | DROIT-Justice et Législation | ÉCONOMIE-Industrie - Position médiale - Emprunt - 04/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "« La croissance des plates-formes de paiement a fait que les banques ont fourni des services support en trésorerie ou en conformité » , souligne le document . De même , « les banques ne sont que l' un des nombreux véhicules financiers dont peut se servir un " robo-advisor " [ conseil financier automatisé , NDLR ] pour répondre aux besoins financiers de ses clients » . "


robo-advisor
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | DROIT-Justice et Législation - Position médiale - Emprunt - 08/03/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Dans les banques traditionnelles , l a gestion sous mandat peut être assez coûteuse : aux frais annuels du contrat d' assurance-vie ( autour de 0 , 8 % par an ) , viennent s' ajouter les frais de gestion du mandat , ceux liés aux OPCVM utilisés dans la gestion et encore bien souvent des droits d' entrée . D'après les calculs du « robo-advisor » Nalo , on peut facilement approcher les 3 , 5 % de frais annuels . Avec les banques en ligne , les droits d' entrée disparaissent et la gestion sous mandat ne coûte pas plus cher qu' une gestion libre l' investisseur sélectionne lui-même un ou plusieurs fonds patrimoniaux . Les frais de gestion du contrat d' assurance-vie sont ainsi de 0 , 75 % par an chez Boursorama ou Fortuneo ( ce dernier ne facturant que 0 , 6 % sur la part réservée au fonds en euros ) . "


robo-advisor
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | DROIT-Justice et Législation - Position médiale - Emprunt - 08/03/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Mais il faut évidemment ajouter les frais de gestion des supports utilisés , qui peuvent osciller entre 1 , 5 % et 2 % par an , voire dépasser ce seuil . Le fonds EDR Tricolore Rendement , utilisé par la gestion pilotée de Boursorama , affiche par exemple 2 , 12 % de frais courants . C' est l' offre des « robo-advisor » se distingue . Eux facturent explicitement des frais de mandat ou d' arbitrage en sus des frais de gestion du contrat d' assurance-vie , mais le tout ne représente que 1 , 3 % à 1 , 4 % par an ( voir tableau ) . Et ne s' y ajoutent que les frais de gestion très limités des ETF utilisés pour allouer les actifs ( 0 , 3 % ) . "


robo-advisor
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position médiale - Emprunt - 07/09/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Dans un premier temps , TransferWise compte d'ailleurs appuyer son développement sur les expatriés japonais , plus exposés aux jeunes pousses technologiques de la finance , et la communauté étrangère établie dans le pays . « Les jeunes consommateurs sont plus curieux et ont déjà amorcé le changement » , assure Emre Hidekazu Yuasa , dont le fonds a investi dans MFS , qui se propose de refinancer , à moindre prix , votre crédit immobilier , ainsi que dans la société Money Design , « robo-advisor » aussi très populaire chez les actifs de 20 à 30 ans . Ce segment de population utilise aussi massivement le service Line Pay de la plate-forme de messagerie japonaise Line , permettant aux utilisateurs d' échanger de petites sommes aussi simplement que des messages instantanés . "


robo-advisor
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | LOISIRS-Sport - Position médiale - Emprunt - 01/02/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Les « barbares » de la finance s' attaquent à une nouvelle citadelle . Après avoir défié les banques sur le front des moyens de paiement ou du prêt aux entreprises , les fintechs se font de plus en plus pressantes en matière de conseil en patrimoine . En France , ce terrain de jeu est investi pour l' heure par une dizaine de « robo-advisor » - ces conseillers en patrimoine numériques qui entendent démocratiser la gestion de fortune - , dont les actifs gérés restent pour l' heure relativement modestes . Mais le danger reste réel : les technologies progressent rapidement , et les pionniers américains du secteur parlent déjà en milliards de dollars gérés . Autres concurrents de fait sur ce marché bourgeonnant : les banques en ligne qui cherchent à étoffer leurs offres et , bien sûr , les banques privées , longtemps endormies , et qui veulent s' affirmer dans les services digitaux à leurs clients . "


robo-advisor
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | LOISIRS-Sport - Position médiale - Emprunt - 01/02/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Nouvelle étape dans ce combat , le « robo-advisor » français Yomoni annonce ce jeudi une deuxième levée de fonds de 5 millions d' euros , souscrite par ses actionnaires historiques - Crédit Mutuel Arkéa et Iéna Venture ( le fonds incubation de la Financière de l' Echiquier ) - , ainsi que par le management . "


robo-advisor
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | SCIENCES-Mathématiques - Position médiale - Emprunt - 12/01/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "liés à la gestion pilotée ( ou sous mandat ) . » Différents des frais de supports financiers inhérents aux OPC souscrits dans le cadre d' une assurance-vie , les frais du contrat servant à rémunérer l' assureur pour la gestion administrative de ce dernier atteignent en effet jusqu' à 1 % selon les contrats ( 0 , 6 % en moyenne pour les fonds en euros et 0 , 9 % pour les supports en unités de compte ) et sont non négociables . Quelques plates-formes ( Yomoni , Advize . ) , désignées sous le nom de « robo-advisor » , proposent cependant d' alléger cette facture . Comment ? En réduisant l' intervention humaine . « Une partie de notre gestion est automatisée avec l' utilisation d' un algorithme . Concrètement , nous définissons une allocation adaptée aux profils de nos clients , du plus prudent au plus audacieux , d'après des modèles quantitatifs . Ces derniers sont ensuite validés par un comité de gestion . Ce qui nous permet d' afficher des tarifs environ deux fois moins chers que ceux des banques traditionnelles » , explique Sébastien d' Ornano , président de Yomoni . Sa société de"


robo-advisor
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers - Position médiale - Emprunt - 11/04/2016 - Les Echos - SOPHIE ROLLAND - Lien -
Contexte : "Les FinTech , menace ou opportunité pour la gestion d' actifs ? S' il est encore trop tôt pour trancher , la conférence des « Echos » du 5 avril a confirmé le vif intérêt des professionnels pour ces nouveaux acteurs . La place et la stratégie des « robo-advisor » ( robots-conseillers , en français ) en particulier , ont été longuement débattues . Rien d' étonnant à cela . Aux Etats-Unis , les montants gérés par les « robo-advisors » sont compris entre 8 et 10 milliards d' euros . Et les stars du secteur , Wealthfront et Betterment , totalisent chacun plus de 2 milliards de dollars d' actifs sous gestion . Quant au troisième , FutureAdvisor ( créé en 2010 ) , il a été racheté par le géant américain BlackRock entre 150 et 200 millions de dollars l' été dernier . De quoi faire tourner quelques têtes . «"


robo-advisor
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers - Position médiale - Emprunt - 10/06/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "En témoigne l' expérience de Yomoni , le « robo-advisor » français lancé l' an dernier . Cette plate-forme de gestion privée vise , sur le modèle de grands acteurs américains notamment , à automatiser à l' extrême la gestion de l' épargne , depuis la signature du contrat jusqu' à l' arbitrage au sein du portefeuille . « Les nouvelles technologies permettent une gestion automatisée à très bas coût » , a expliqué jeudi Laurent Girard , directeur des opérations de Yomoni , lors d' une conférence consacrée à la signature électronique . "


robo-advisor
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Commerce - Position médiale - Emprunt - 03/02/2017 - La Tribune - PAR HUGO BAUDINO - Lien -
Contexte : "Après les ouvriers , les caissiers et même les journalistes , les robots s' apprêtent à prendre également la place des conseillers en gestion de patrimoine . La startup française Yomoni propose donc en effet à ses utilisateurs de faire appel à un robo-advisor , " concept tout droit inspiré des États-Unis " , soit un " conseiller en gestion de patrimoine basé sur des algorithmes et sur l' étude du Big Data " , précise le communiqué publié le 30 janvier . "