Logo


blockchains
- Nom Commun - DROIT-Justice et Législation | TRANSPORTS-Transports Terrestres | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 15/07/2016 - Les Echos - FLORIAN DEBES - Lien -
Contexte : "au sein de « The DAO » a porté un sérieux coup à la crédibilité du modèle . Le 17 juin dernier , un des participants a pu détourner l' équivalent de 50 millions de dollars qu' il pourrait accorder aux projets de son choix . Il s' est ainsi arrogé un contrôle sur « The DAO » sans rapport avec son investissement initial . En toute légalité puisque le logiciel , dont le code informatique est censé servir de contrat entre les investisseurs , ne prévoyait pas que sa manière de le faire était proscrite . Certes , les principes des blockchains ne sont pas remis en cause puisque ce n' est qu' un logiciel associé qui est touché . Mais l' affaire fait douter les observateurs à propos du projet Ethereum , jusqu' ici très prometteur . Alors que ces concepteurs n' avaient jusqu' ici que le code pour seule loi et répugnaient à placer des êtres humains en position de tiers de confiance , ils hésitent maintenant à décréter un effacement de l' historique du logiciel à partir du moment du détournement . Ou à ostraciser le « coupable » qui n' a rien fait d' interdit . En parallèle"


blockchains
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | COMMUNICATIONS MÉDIATIQUES-Presse | DROIT-Justice et Législation - Position médiale - Emprunt - 15/08/2016 - La Tribune - PAR STéPHANE BELLEC - Lien -
Contexte : "Créée en 2008 pour consigner électroniquement les transactions Bitcoin , la Blockchain éclot au grand jour début 2016 après 4 ans d' incubation médiatique . Depuis elle ne cesse de montrer l' étendue de sa capacité à transformer et réinventer les usages . Aujourd'hui , son nombre d' applications pratiques imaginées par de jeunes pousses comme de grands acteurs historiques ne cesse d' augmenter et les blockchains se font légions . Résultat : les médias s' emparent du sujet et le révèlent au grand public . "


blockchains
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Finance | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 21/02/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Carrefour a , de son côté , annoncé ce mardi quatre nouvelles initiatives . D'abord , l' aide à la conversion au bio de 300 fermes d' ici à 2020 grâce à des contrats de trois à cinq ans sur les volumes et les prix . Une nouveauté . L' enseigne va aussi déployer de nouvelles filières animales sans antibiotiques , et végétales sans pesticides , dont la pomme et la pomme de terre . Elle va également créer une certification pour le bien-être animal et utiliser les « blockchains » ( système d' échange de données entre professionnels sécurisé ) afin d' améliorer la transparence de ses filières animales . « Nous vendons aujourd'hui plus d' un million de poulets sans antibiotiques par an et 20 % de notre jambon » , explique Bruno Lebon , directeur des produits frais Carrefour . Lequel parle de la qualité comme d' « un sujet stratégique » . Face à la demande , la ressource en produits de qualité va se raréfier . Le fondateur d' Intermarché , Jean-Pierre Le Roch , l' avait compris avant tout le monde il y a"


blockchains
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Industrie - Position médiale - Emprunt - 03/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Encourager l' autoconsommation individuelle et collective d' électricité renouvelable , comme le souhaite le législateur , est une bonne chose mais , encore , il faut anticiper les conséquences potentielles sur le reste de l' activité et notamment sur le financement des réseaux de transport et de distribution . Avec le développement des blockchains , qui financera les réseaux d' Enedis et de RTE ? Ces réseaux interconnectés demeurent indispensables pour profiter du foisonnement des consommations à l' échelle régionale , nationale et européenne et donc garantir une bonne sécurité d' approvisionnement . Le risque est que ce sont les autres consommateurs , ceux qui continueront à soutirer de l' électricité du réseau , qui supporteront tous ces coûts fixes , et ils seront moins nombreux . "


blockchains
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | DROIT-Justice et Législation | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 16/01/2016 - Les Echos - ETIENNE GOETZ - Lien -
Contexte : "La limite pourrait néanmoins être augmentée . C' est d'ailleurs l' objet d' un débat houleux au sein de la communauté . Mike Hearn a développé une version concurrente , Bitcoin XT portant la limite à 8 mégabytes . Cette version n' a cependant pas obtenu une adhésion suffisante parmi les acteurs du Bitcoin . Ce projet suscite l' opposition d' une large partie de la communauté appliquant la ligne historique et rigoriste du fondateur Satoshi Nakamoto . Malgré un potentiel échec du Bitcoin , la technologie est et d' autres blockchains sont en cours de développement pour des applications dans des domaines variés . "


blockchains
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | DROIT-Justice et Législation | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 27/01/2016 - Les Echos - FLORIAN DEBES - Lien -
Contexte : "Pour ces start-up , et pour toute la « filière » au sens large , le plus dure reste à faire : devenir accessible , si ce n' est grand public . « A l' heure actuelle , les services blockchains sont handicapés par un parcours utilisateurs trop complexe qui limite la valeur perçue par l' utilisateurs » , est -il indiqué dans le livre blanc . En un mot , c' est trop geek . La barrière à l' entrée se situe au moment l' utilisateur doit installer plusieurs logiciels , peu ergonomiques , pour profiter d' un service de base . Au fur et à mesure que cette technologie trouvera son public , les développeurs devront relever le défi de la montée en charge . Un débat technologique oppose ceux qui estiment que la puissance informatique à mettre"


blockchains
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | DROIT-Justice et Législation | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 26/05/2016 - La Tribune - PAR LAURENCE ATTUEL-MENDèS - Lien -
Contexte : "Certes , des garde-fous sont prévus avec la mise en place d' un groupe de travail afin de garantir que la technologie soit assez sûre et mature pour assurer la tenue d' un registre fiable , sécurisé et susceptible d' être audité . Néanmoins , cela permet d' envisager un recours plus massif aux " blockchains " , nettement moins coûteuses que les banques , afin d' assumer le même rôle de tiers de confiance . "


blockchains
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | DROIT-Justice et Législation | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 06/07/2016 - La Tribune - PAR CHRISTINE LEJOUX - Lien -
Contexte : "Autre illustration de cette tendance à innover en solo , près des deux tiers ( 64 % ) des sondés estiment que ce sont les blockchains privées qui permettront l' adoption de cette technologie à grande échelle . "


blockchains
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | DROIT-Justice et Législation | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 04/10/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Selon lui , ces acteurs étant déjà très régulés ils n' ont en outre pas besoin de cet élément de confiance , en particulier dans le cadre de blockchains privées rassemblant des pairs choisis . Ils doivent en revanche pouvoir intervenir sur des informations qui se révéleraient erronées , comme l' a expérimenté Ethereum cet été . Aujourd'hui , rien n' empêche de faire des modifications sur une blockchain publique ou privée , mais celles -ci sont ensuite visibles aux yeux de tous . En permettant de recréer des algorithmes liant deux blocs séparés , Accenture permet donc un « droit à l' oubli » qui répond aux problématiques de confidentialité des entreprises . Cette innovation est « le compromis parfait entre l' immuabilité et le pragmatisme nécessaire dans"


blockchains
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | DROIT-Justice et Législation | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 06/04/2017 - La Tribune - PAR DANIEL TOURRE - Lien -
Contexte : "Aujourd'hui , à travers le monde , de nombreuses initiatives fintechs explorent les possibilités et les limites de la blockchain pour le traitement des contrats dérivés . La plus avancée est probablement celle de Depository Trust & Clearing Corporation ( DTCC ) . Cette compagnie américaine , majeure , spécialisée dans les services de traitement post-transaction , a créé en 2015 avec JP Morgan R2ECEV , et la fondation Linux , un consortium open source , hyperledger , pour accompagner des projets et définir des standards industriels communs autour des blockchains -pas seulement d'ailleurs dans le domaine bancaire . Parmi ces projets , DTCC a annoncé pour 2018 la mise en production d' un protocole blockchain AxCore developpé par la start-up Axoni . Ce protocole permettrait , en surmontant les défis de confidentialité et de volume de gérer , pour le compte des clients de DTCC , l' énorme activité des CDS -une variété de dérivés- et leurs transactions . Cette initiative ambitieuse , une grande première , sera scrutée avec beaucoup d' attention en 2018 . Si cette expérience est réussie , d' autres initiatives suivront très vite . "