Logo


frexit
- Nom Propre - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | POLITIQUE-Élection - Position médiale - Morphosémantique, Emprunt - 06/02/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "La perspective d' un « frexit » fait rejaillir les inquiétudes sur le reste de la zone euro . C' est d'ailleurs pourquoi la France n' était pas la seule , lundi , à souffrir sur le marché . Les taux italiens - autre pays à fort risque politique - se sont nettement tendus , même si l' on est encore très loin des mouvements connus en 2011 . "


frexit
- Nom Propre - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | POLITIQUE-Élection - Position médiale - Morphosémantique, Emprunt - 10/02/2017 - La Tribune - PAR 28 MINUTES - Lien -
Contexte : "Le Pen : pourquoi l’Europe a -t-elle peur du frexit ? "


frexit
- Nom Propre - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Industrie | ÉCONOMIE-Commerce - Position médiale - Morphosémantique, Emprunt - 06/04/2017 - Le Figaro - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "« Même si le niveau d' optimisme est déjà relativement élevé sur les marchés , estime Nuno Teixeira , le scénario Macron/Fillon sera probablement salué , car il éloigne l' éventualité d' une sortie de la France de la zone euro et d' un « frexit » , tout en proposant un socle pro-réformes globalement crédible . Elle conduirait à une hausse probable de 10 % à 15 % , avec une prime aux marchés français et périphériques ( Italie , Espagne ) » . "


frexit
- Nom Propre - ÉCONOMIE-Finance | INTERNATIONAL-Europe | DÉFENSE-Militaire - Position initiale - Morphosémantique, Emprunt - 06/04/2017 - La Tribune - PAR PHILIPPE MABILLE - Lien -
Contexte : "Brexit et frexit . Ce n' est pas identique "


frexit
- Nom Propre - ÉCONOMIE-Finance | INTERNATIONAL-Europe | DÉFENSE-Militaire - Position médiale - Morphosémantique, Emprunt - 06/04/2017 - La Tribune - PAR PHILIPPE MABILLE - Lien -
Contexte : "qu' elle héberge le siège de la BCE , et la seconde parce qu' il n' y a pas de barrière linguistique . Paris reste considérée comme une place financière de seconde zone , même si la métropole française est sans doute la plus attractive par sa qualité de vie . La France souffre aussi d' une image négative dans le monde anglo-saxon en raison de sa lourde fiscalité et de son instabilité réglementaire . L' inconnue des élections présidentielles de 2017 ajoute à la confusion , alors que la possible victoire de Marine Le Pen agite le spectre du frexit et de la sortie de l' euro . "


frexit
- Nom Propre - ÉCONOMIE-Finance | INTERNATIONAL-Europe | POLITIQUE-Etat et Gouvernement - Position initiale - Morphosémantique, Emprunt - 20/09/2016 - Le Figaro - FRANCIS JOURNOT - Lien -
Contexte : "Au regard de l' histoire , le Brexit marquera sans doute la déroute de l' Union Européenne . Barack Obama et Jean Claude Juncker se sont ingérés dans la politique britannique pour tenter de l' éviter mais leur inquiétude a trahi la fragilité de l' édifice européen et souligné le risque imminent de dislocation . Maintenant , le stade du débat à propos d' un frexit et d' un référendum , semble dépassé . Peut-être devrions -nous dès aujourd'hui , penser la reconstruction de la France d'après . "


frexit
- Nom Propre - ÉCONOMIE-Finance | POLITIQUE-Élection | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Morphosémantique, Emprunt - 16/02/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "à Londres qui cherchent une implantation en Europe . Je préfère arguer d' éléments factuels , comme la supervision en France , habituée à contrôler de grands groupes , à la différence de Francfort . » Cependant d' autres reconnaissent que le poids des charges patronales en France reste un handicap pour défendre la candidature de Paris . Et le tournant pris par la campagne n' est pas encourageant . De toute façon , soulignent plusieurs banquiers , si la victoire revient à l' extrême droite , les enjeux de transfert du Brexit deviendront très mineurs . « Le " frexit " , avec le risque d' une sortie de la zone euro , fait bien plus peur que le Brexit ! » , dit un responsable . Dans ce cas , la localisation de quelques salles de marché n' intéresserait plus grand monde . "


frexit
- Nom Propre - ÉCONOMIE-Finance | POLITIQUE-Élection | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Morphosémantique, Emprunt - 01/12/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Ils ont en effet appris à se méfier des sondages et des élections gagnées d' avance . François Fillon est bien placé pour en parler , mais sa victoire à la primaire de la droite a redonné confiance aux marchés . « Rien n' indique que les Français préfèrent suivre le FN dans la voie de l' aventurisme monétaire ( retour du franc ) et institutionnel ( frexit ) » , souligne Bruno Cavalier chez Oddo Securities , alors que « Fillon n' impute pas les problèmes économiques et sociaux de la France à l' Europe . » Les premiers sondages le donnant vainqueur du second tour ont donc « aidé à calmer l' anxiété » , constate Alvin Tan à la Société Générale , qui rappelle qu' il reste six mois avant les élections . L' hypothèse d' une victoire conjuguée de François Fillon en France et d' Angela Merkel en Allemagne est aussi perçue comme une promesse pour l' avenir de la zone euro . A l'"


frexit
- Nom Propre - ÉCONOMIE-Finance | POLITIQUE-Etat et Gouvernement | ÉCONOMIE-Commerce - Position médiale - Morphosémantique, Emprunt - 07/05/2017 - Le Monde - LE MONDE.FR AVEC AFP - Lien -
Contexte : "Emmanuel Macron , 39 ans , va devenir le huitième président de la Ve République , le plus jeune de l' Histoire , en obtenant 65 , 82 % des voix face à la candidate d' extrême droite Marine Le Pen ( 34 , 18 % ) , selon les résultats quasi-définitifs . Une issue qui dissipe les inquiétudes vis-à-vis d' un éventuel « frexit » une sortie de la France de l' Union européenne ( UE ) . "


frexit
- Nom Propre - ÉCONOMIE-Finance | POLITIQUE-Etat et Gouvernement | ÉCONOMIE-Commerce - Position médiale - Morphosémantique, Emprunt - 11/12/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Vous confondez solidarité et annexion . La vraie solidarité , c' est celle qui prendrait des mesures pour rompre le dumping social et fiscal dont l' Europe est en train de mourir . Car voila par sont montés les nationalismes les plus obscurs en Hongrie , Slovaquie , en Autriche ou en Pologne . Mais qu' on ne caricature pas ma position : ma ligne , ce n' est pas le « frexit » . Je crois à la puissance française . En Europe ses intérêts fondamentaux doivent être protégés . Faire l' Europe ? Oui si c' est sans défaire la France ! "