Logo


trumponomics
- Nom Commun - DROIT-Justice et Législation | ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Emprunt - 20/01/2017 - La Tribune - PAR JEAN-CHRISTOPHE CATALON - Lien -
Contexte : "> Lire aussi : Etats-Unis : à quoi ressembleront les " trumponomics " ? "


trumponomics
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie | ÉCONOMIE-Finance - Position finale - Emprunt - 20/01/2017 - La Tribune - PAR ROBERT JULES - Lien -
Contexte : "Reste à savoir si une telle politique , qui va à rebours de celles menées à travers le monde , notamment dans les pays de l' Union européenne , est de nature à relancer la croissance économique et tiendra ses promesses en matière d' emploi . C' est en tout les cas l' un des paris des " trumponomics " . "


trumponomics
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 29/11/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Protectionnisme , épargne anémique et déficit budgétaire constituent un cocktail particulièrement toxique . Au travers des trumponomics , il sera extrêmement difficile de rendre à l' Amérique sa grandeur . "


trumponomics
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Emprunt - 17/11/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Janet Yellen aura tout intérêt à enclencher le relèvement des taux en décembre , avant l' installation de Trump à la Maison-Blanche . Car , en bon populiste , le président élu a promis de donner à tout le monde : les taxes vont baisser pour les ménages et les entreprises , les dépenses publiques vont augmenter en matière d' infrastructures . Ces « trumponomics » creuseront les déficits et pourraient avoir des effets inflationnistes assez puissants . Il n' était donc pas inutile que la Fed rappelle au magnat de l' immobilier que l' argent ne resterait pas gratuit éternellement , au moment un courant entier du Parti républicain remet ouvertement en cause l' indépendance de la banque centrale américaine . Et il ne serait sans doute pas inutile que les autorités monétaires européennes adressent le même message à nos gouvernants . Voire à nos candidats aux primaires qui ont décidé de s' affranchir des règles budgétaires , oubliant un peu vite que notre"


trumponomics
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Emprunt - 24/11/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "fait peser un tel mouvement . Si le populisme continue de gagner du terrain , si les efforts de redressement des comptes publics et les réformes structurelles se relâchent , les inquiétudes vont resurgir de plus belle sur les pays fragiles : seront -ils en mesure de supporter leurs dettes avec des taux plus élevés ? Ce rapport pointe de facto le triple défi qui attend l' institution de Francfort . Le premier , c' est sa capacité à contenir la « contagion » américaine . Car la hausse des taux est puissante aux Etats-Unis , portée par les « trumponomics » et le virage monétaire de la Fed . Le deuxième touche aux limites de son programme de rachats d' actifs . Ayant déjà acquis une quantité massive de titres européens , la BCE voit sa marge de manoeuvre se réduire : elle ne peut acheter beaucoup plus de titres portugais et voit déjà s' assécher d' autres marchés souverains . Le troisième défi n' est pas le moindre : convaincre que sa politique ultra-accommodante est loin d' être achevée . Dans deux mois , l' inflation va se redresser sous l' effet du rebond des prix du pétrole . Cette remontée"


trumponomics
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Emprunt - 15/01/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Sur les marchés , on appelle cela le « Trump trade » . D' autres parlent encore de « trumponomics » , voire de « Trumpflation » . Ce sentiment que le président élu peut faire entrer les Etats-Unis dans un nouveau cycle économique . Les indices d' activité sont bons outre-Atlantique , la job machine américaine tourne à plein régime et la confiance des milieux d' affaires est au sommet . Les promesses de baisses d' impôt , de relance des investissements et de dérégulation font déjà le bonheur d' America Inc . JPMorgan vient d' enregistrer une année de résultats record . Le géant financier BlackRock a passé la barre des 5.000 milliards de dollars sous gestion . Les profits"


trumponomics
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Emprunt - 20/01/2017 - La Tribune - PAR ROMARIC GODIN - Lien -
Contexte : "Dès lors , les « trumponomics » sont naturellement un terreau favorable à un dollar fort . Certes , Washington ne peut se permettre une appréciation de sa monnaie trop élevée afin de ne pas favoriser les importations et pénaliser les exportations . Mais un dollar fort est une conséquence logique de la politique de Donald Trump , c' est aussi un moyen de maintenir aux Etats-Unis l' épargne et les investissements . Avec une monnaie forte et des taux élevés , nul ne souhaitera faire sortir ses capitaux des Etats-Unis . Aussi la politique de resserrement de la Fed n' est -elle pas nécessairement hostile"


trumponomics
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Emprunt - 30/01/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "du climat des affaires et du moral des ménages des deux côtés de l' Atlantique . Et ils mettent en avant les chiffres d' inflation pour exiger des grands argentiers qu' ils accélèrent le retour à la normale de la politique monétaire - c' est ce que l' Allemagne demande à la Banque centrale européenne . De l' autre , ceux qui promettent un retournement de cycle dans le courant de l' année . Ils soulignent que les poussées inflationnistes ne tiennent qu' à un effet de base ( le pétrole ) qui s' affaissera vite . Et rappellent que les « trumponomics » , c' est aussi une bonne dose de protectionnisme qui peut intoxiquer l' ensemble de la croissance mondiale . A ce stade , il y a encore bien peu d' éléments pour les départager . Mais si les doutes s' instillent dans les « esprits animaux » et si le balancier revient avec force vers la déflation , les ajustements pourraient être brutaux sur les marchés . Comme à l' automne 1987 , le dernier grand krach du XX e siècle . "


trumponomics
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | INTERNATIONAL-Europe - Position finale - Emprunt - 19/06/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "de la banque suisse , les marchés sont loin d' avoir anticipé l' intégralité d' un tel choc , sur la livre sterling - d' environ 20 % face au dollar - comme sur les actions qui pourraient alors amplifier leurs baisses de 10 à 15 % outre-Manche , et de 7 à 8 % en Europe . Les signaux de volatilité des indices européens clignotent déjà avec la même intensité que lors de la panique du début de l' année . En attendant de comparer , à l' automne prochain , l' « effet Farage-Johnson » avec les « trumponomics » sur Wall Street . "


trumponomics
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Industrie | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 22/01/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "certaine impatience . La dernière salve de bons résultats bancaires a été l' occasion de prises de profits boursiers alors qu' hormis Goldman Sachs et Morgan Stanley , les grands établissements sont repassés en mode de création de richesses . La nette sanction de l' absence de redémarrage de la croissance interne ( stagnante sur 2016 ) chez General Electric ( -2 , 18 % vendredi ) prouve en creux l' appétence des gérants pour des histoires qui ne reposent pas seulement sur les rachats d' actions et les dividendes . Entre le demi-point de croissance supplémentaire que les « trumponomics » pourraient apporter dès 2017 à l' économie américaine selon Frédéric Rollin chez Pictet AM , et la hausse des taux d' intérêts - proche de renverser le cycle haussier selon le gourou Bill Gross - , le chemin est étroit . Madame de Staël se disait prête à se ruiner pour la conversation de Talleyrand . Wall Street n' a pas les mêmes dispositions à l' égard des tweets et des discours du nouveau président des Etats-Unis . "