Logo


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 05/04/2016 - Les Echos - ANNE DRIF - Lien -
Contexte : "Ce test tombe à point nommé . Le seuil du financement participatif va être porté de 1 million d' euros à 2 , 5 millions d' euros , sous l' impulsion de Bercy . « Cela va permettre de concentrer sur les plates-formes les levées de fonds des entrepreneurs , qui jusqu' à présent devaient le plus souvent sortir de notre circuit pour se financer auprès des investisseurs professionnels . Cela n' était possible qu' avec un système de tenue de compte transparent et efficient » , se félicite Benoît Bazzocchi . Enfin , la « blockchain » donnera un coup d' accélérateur au « crowdfunding » : créer un marché « secondaire » les investisseurs pourront se revendre les crédits , fluidifiant et fiabilisant un peu plus ce mode de financement . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 08/10/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Cependant , de nombreuses start-up sont déjà en train de surfer sur les concepts liés à la blockchain et nous devons en tant que sociétés innovantes nous en emparer en Europe pour ne pas laisser à l' Asie l' avantage dans ces domaines . Nos start-up ne seront que renforcées si l' Europe ouvre un cadre réglementaire leur permettant de grandir et d' innover en sécurisant leurs marchés par une bienveillance certaine et la mise en place de fonds dédiés à ces technologies décentralisées . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 25/02/2018 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "« Les quelques initiatives d' intelligence artificielle en cours se concentrent sur le machine learning et l' automatisation de tâches répétitives , telles que la collection d' information , le reporting financier et la recherche analytique » , observe François Aguerre , associé chez Coller Capital . « Il n' est pas à exclure que l' AI permette des avancées du côté des levées de fonds , voire du sourcing d' investissement , mais dans le futur . » Quant à la blockchain , « elle pourrait augmenter de manière significative la productivité des gérants , en simplifiant la gestion administrative des fonds . Comme pour l' AI , ces progrès sont sans doute du moyen-long terme » . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | ÉCONOMIE-Industrie - Position finale - Emprunt - 05/07/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "En certifiant chaque étape d' un processus transactionnel , la « blockchain » laisse augurer d' importantes économies pour l' ensemble des métiers de back-office , car il n' est plus besoin de vérifier a posteriori l' absence d' erreurs ou bien de fraude . « Dans le domaine des opérations de réconciliation , la technologie peut réduire de 60 % les coûts » , estime Clément Francomme , fondateur de Utocat . A l' instar de Stratumn , la start-up lilloise accélérée au sein d' Euratechnologies a développé une interface d' accès aux « blockchains » publiques comme Bitcoin ou Ethereum mais en se spécialisant sur les métiers de la finance"


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | LOISIRS-Jeux, Fêtes et Activités de Loisirs - Position finale - Emprunt - 10/01/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Derrière la start-up R3 , qui participe au projet de DTCC , se trouve un consortium de 70 grandes banques internationales , désireuses de jouer un rôle dans le déploiement de la technologie « blockchain » . Mais pas Goldman Sachs . La banque américaine s' est retirée du projet , pour des raisons liées à la répartition du capital entre les différents actionnaires . Et par réticence à partager aussi largement ses propres ressources technologiques . Goldman Sachs a donc choisi de concentrer ses investissements dans la « blockchain » vers d' autres structures , notamment Digital Asset Holdings . Cette start-up est dirigée par Blythe Masters , ancienne dirigeante de JP Morgan et considérée comme l' inventrice des « credit default swaps » ( CDS ) . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | TECHNOLOGIE-Informatique - Position finale - Emprunt - 30/11/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "La Boe a lancé en 2016 un incubateur de start-up sur la blockchain , la technologie qui sécurise le bitcoin . Pour Carney , le développement de cette technologie pourrait potentiellement déboucher sur le lancement , à une date indéterminée , d' une version numérique de la livre sterling . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 24/10/2015 - Les Echos - LUCIE ROBEQUAIN - Lien -
Contexte : "Les « Blockchains » permettent de tracer les transactions financières via un système informatique décentralisé : des ordinateurs ultra-puissants , baptisés mineurs , vérifient que les transactions sont réelles et que personne n' y a glissé de « faux » . Les transactions sont validées par blocs , puis ajoutées au registre , formant une chaîne de blocs d' le terme de « blockchain » . Chaque ordinateur connecté au réseau héberge une copie de tous les échanges effectués . Certains utilisateurs volontaires font tourner un programme informatique pour mettre à jour l' historique et détecter les anomalies . L' anonymat utilisateurs est préservé . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | DROIT-Justice et Législation - Position finale - Emprunt - 24/10/2015 - Les Echos - LUCIE ROBEQUAIN - Lien -
Contexte : "avec l' émergence d' Uber , ou les hôtels avec celle d' Airbnb . Et pour cause : les banques pensent avoir beaucoup à gagner de leur collaboration avec les start-ups de New York et de la Silicon Valley . « Cela n' a aucun sens de dire que la Silicon valley va tuer Wall Street . Les banques sont les seules capables de convaincre les régulateurs d' accepter ces nouvelles technologies . Elles restent donc bien placés pour faire leur propre révolution digitale » , estime Chris Larsen , directeur général de Ripple , une start-up spécialisée dans les « blockchain » . « Les banques sont très fortes pour imposer de nouvelles technologies à grande échelle et faire évoluer le droit . Les start-ups sont meilleures dans leurs relations au client et leur créativité . Il va y avoir beaucoup de partenariats entre les deux parties » , conclut en guise de pronostic Matt Flannery , fondateur de Kiva ( plate-forme de prêts ) . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 13/12/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Le projet est de taille . Pour concevoir un tel service , SecureKey a mis en réseau les données d' identité des clients ( « know your customer » ) dont disposent ses partenaires bancaires et télécoms , via la technologie de réseau distribué « blockchain » . Noms , adresses , photos d' identité et autres notes de crédit sont ainsi rassemblés sur un vaste réseau partagé . « A elles seules , les banques représentent 20 millions de clients ! » , souligne Didier Serra , responsable des ventes de SecureKey . Intégré dans le réseau crypté , l' ensemble de ces données est invisible pour les différents partenaires . Mais ces données sont mises à profit pour permettre aux membres du réseau d' identifier de nouveaux clients ou pour proposer un service d' identification à d' autres entreprises . "


blockchain
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Emprunt - 13/12/2016 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Outre les acteurs bancaires et télécoms , SecureKey fait le pari d' embarquer de nombreux acteurs publics canadiens dans ce système mutualisé . « Certains sont très intéressés , que ce soit pour réduire les coûts de développement de services en ligne ou pour actualiser leurs bases de données avec les informations de la sphère privée . Nous sommes en discussion avec des acteurs fédéraux et provinciaux : certains souhaitent entrer dans la " blockchain " et d' autres veulent seulement l' utiliser » , explique Didier Serra . De fait , plus le nombre d' acteurs qui partagent leurs données sur ce réseau est important , plus le système se renforce : la « blockchain » est plus sûre car elle est distribuée entre de plus en plus d' acteurs . Par ailleurs , sa précision s' améliore car sa réserve de données s' étoffe . "