Logo


coworkers
- Nom Commun - SOCIÉTÉ-Travail et Métiers | DROIT-Justice et Législation | CULTURE-Gastronomie - Position finale - Emprunt - 11/09/2017 - Huffington Post - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Pour toutes les raisons ci-dessus , sans compter celles que j' ai oublié de mentionner , et pour ma tranquillité d' esprit , je me suis mise en quête d' une communauté de coworkers . Je cherchais un lieu je puisse m' épanouir personnellement et professionnellement , rencontrer des gens , avoir une routine et me concentrer pour réussir à travailler . Comme je ne trouvais pas la communauté idéale , je me suis associée à ma meilleure amie pour créer Haven Collective , notre havre de paix à nous . "


disrupter
- Verbe - SCIENCES-Astronomie | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Industrie - Position médiale - Emprunt, Morphosémantique - 11/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "de régulation chargé de valider le rachat de la division satellites de Google par Planet Labs a examiné le dossier au début de l' année , il a d'abord cru qu' il y avait une erreur . « Leur équipe pensait que c' était Google qui voulait nous racheter » , rigole Will Marshall , le PDG de la start-up . Cheveux roux , silhouette longiligne , petites lunettes en métal : Will Marshall a le look classique d' un doctorant en physique diplômé d' Oxford . Ce Britannique a co-fondé Planet Labs il y a sept ans pour « disrupter » la production des satellites en les faisant passer de la taille d' un bus à celle d ' une boîte à chaussures . L' idée lui est apparue lorsqu' il était chercheur au centre de recherche Ames de la Nasa , un institut en plein cœur de la Silicon Valley il a participé à la fabrication de la sonde spatiale ayant trouvé de l' eau sur la Lune en 2009 . "


ex-dcns
- Nom Commun - DROIT-Justice et Législation | ÉCONOMIE-Commerce | ÉCONOMIE-Finance - Position médiale - Morphosémantique - 11/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Rappelons que Rome souhaite contrôler 51 % du capital de STX , ce que lui a refusé le gouvernement français jusqu' à la nationalisation , cet été , des Chantiers de Saint-Nazaire . Paris arrive avec une nouvelle proposition : un partage d' égal 50-50 entre les actionnaires français ( l' Etat et Naval Group ) et Fincantieri dans le capital de STX , et l' élargissement de la coopération au naval militaire avec Naval Group ( ex-dcns ) . Dans l' immédiat , les détails financiers ( échange de participations croisées entre Fincantieri et Naval Group ou autres prises de participation ) ne sont pas finalisés , mais il s' agit d' une offre de principe à même de permettre au gouvernement italien de sauver la face à la veille de sa campagne électorale pour les législatives . "


ex-medef
- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | DROIT-Justice et Législation - Position médiale - Morphosémantique - 11/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "le choix des électeurs de la capitale , qui ont donné 35 % des voix à Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle . Il est flanqué dans cette optique de 12 candidats issus de la société civile , dont la conseillère municipale Modem Fadila Mehal , très engagée dans la lutte contre les discriminations , et de Jérôme Dubus , conseiller de Paris LR parti rejoindre Nathalie Kosciusko-Morizet dans son groupe des Constructifs . L' attelage s' amuse à mettre en scène son grand écart entre la gauche et la droite , assumant des positions différentes entre le libéral Dubus ( ex-medef Ile-de-France ) et , par exemple , l' adjointe écologiste de la maire du 20e arrondissement . De quoi aussi réjouir les réseaux sociaux , qui se déchaînent . LREM espère glaner deux ou trois sièges , de quoi brouiller un peu plus les cartes de cette élection sénatoriale très disputée à Paris . Pas moins de onze listes étaient répertoriées à la fermeture des inscriptions vendredi dernier pour douze sièges à renouveler . La gauche a fort à perdre avec sept postes sortants et pléthore de listes . "


fintech
- Nom Commun - DROIT-Justice et Législation | ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers - Position finale - Emprunt - 11/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "La question des modalités de règlement des transactions , elle , n' est pas tranchée . Les résultats de la consultation publique - 43 réponses d' associations de place , de banques , de sociétés de gestion et de fintech - montrent que , pour une majorité d' acteurs , la simultanéité de la livraison du titre et de « son règlement en monnaie commerciale , voire en monnaie banque centrale » , est souhaitable , mais un certain nombre d' entre eux relèvent qu' il pourrait « être envisagé dans un second temps » . "


fintech
- Nom Commun - DROIT-Justice et Législation | ÉCONOMIE-Finance | SOCIÉTÉ-Travail et Métiers - Position médiale - Emprunt - 11/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "L' objectif est double . Il s' agit d'abord de rendre la place financière plus dynamique en encourageant le développement des fintech . L' ordonnance vise surtout à créer un cadre sécurisé pour l' utilisation de la blockchain , en particulier pour les titres non cotés et les parts de fonds - pour l' instant seuls les minibons bénéficient d' un tel cadre . « Il ne s' agit pas de créer des contraintes pour certains acteurs ou des facilités particulières pour d' autres mais de s' assurer que le secteur est réglementé de façon à assurer la stabilité financière et la protection des investisseurs » , précise Corso Bavagnoli , chef du service financement de l' économie . "


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | ÉCONOMIE-Commerce | DROIT-Justice et Législation - Position médiale - Emprunt - 11/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "que pour l' instant le projet de FundsDLT ne permet pas à la société de gestion d' avoir une vision complète de son passif ( c'est-à-dire de ses clients ) . Lui échappent les transactions qui ne transitent pas par la blockchain puisqu'elles n' y sont pas enregistrées . « Cela fait partie des prochaines étapes de développement , avec la gestion des opérations sur titres . L' objectif est que les sociétés de gestion puissent tenir l' intégralité de leur passif via la blockchain » , poursuit Olivier Taille . Pierre Davoust , responsable du bureau parisien de la fintech londonienne SETL - avant cela il était adjoint au chef du bureau des marchés financiers à la Direction générale du Trésor - explique , lui , travailler à « la mise en place , en collaboration avec plusieurs sociétés de gestion , d' une plate-forme qui sera dédiée à la tenue de passif , c'est-à-dire qui gérera aussi bien les flux [ i. e. les transactions , NDLR ] que les stocks [ i. e. la propriété de l' ensemble des parts de fonds ] » . Des annonces plus précises sont attendues dans les prochains jours , mais Pierre"


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | ÉCONOMIE-Commerce - Position initiale - Emprunt - 11/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Banques et fintech construisent la banque de demain "


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | ÉCONOMIE-Commerce - Position initiale - Emprunt - 11/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "Banques et fintech co-construisent la banque de demain "


fintech
- Nom Commun - ÉCONOMIE-Finance | TECHNOLOGIE-Informatique | ÉCONOMIE-Commerce - Position médiale - Emprunt - 11/09/2017 - Les Echos - AUTEUR NON IDENTIFIÉ - Lien -
Contexte : "De fait , les banques se trouvent aujourd'hui handicapées par leurs systèmes d' information : souvent confiés à des fournisseurs tiers pour réduire leurs coûts , elles en ont une maîtrise limitée et tout changement se révèle complexe et coûteux . « Bankable a élaboré un premier pilote pour Moneyou en quatre mois » , souligne Eric Mouilleron , directeur général de la fintech . "