Logo


- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | ÉCONOMIE-Finance - Position finale - Morphosémantique - 20/01/2017 - Le Figaro - ALEXANDRE DEVECCHIO - Lien -
Contexte : "L' intensité de la crise n' a pas été la même dans ces différents pays . La Grèce est gouvernée par Syriza mais est totalement sous protectorat et son gouvernement n' a aucune marge de manœuvre . Les conséquences humanitaires de l' austérité sont terribles , ce qui rend les contextes très différents . En Espagne , PODEMOS s' est imposé comme une force politique sérieuse . PODEMOS tient son congrès prochainement - Vistalegre II - et nous verrons ce qui ressort du débat entre « pablistes » , « errejonistes » et « anticapitalistes » , les amis d' Errejon étant porteurs de la stratégie « populiste de gauche » au sein du mouvement et Iglesias n' en est pas si éloigné . La question pour eux est de s' imposer comme la force d' alternance au PP de Rajoy et l' alternative politique crédible en Espagne . En France la campagne de Jean-Luc Mélenchon , sans disposer du même contexte que l' Espagne , s' inspire des mêmes réflexions post-marxistes sur le « populisme de gauche » , sur l' unification par une stratégie discursive ancrée dans des pratiques"


- Nom Commun - POLITIQUE-Etat et Gouvernement | POLITIQUE-Élection | DÉFENSE-Militaire - Position finale - Morphosémantique - 11/02/2017 - Le Monde - SANDRINE MOREL (MADRID, CORRESPONDANCE) - Lien -
Contexte : "symboles traditionnels et laissant transpirer la rancœur héritée des luttes passées de la gauche espagnole . Ses relations avec les socialistes sont exécrables . Il est à l' origine de l' alliance électorale entre les néocommunistes de la Gauche unie ( IU ) et Podemos , avant les élections législatives de juin 2016 , très critiquée par M. Errejon et dont le résultat a été négatif : la coalition Unidos Podemos a perdu un million d' électeurs . Par ailleurs , s' appuyant sur la structure très verticale de Podemos , il a écarté des postes de décision plusieurs « errejonistes » , ce que ses détracteurs ont comparé à une purge . "