Logo


- Verbe - ÉCONOMIE-Finance | DROIT-Justice et Législation | ÉCONOMIE-Commerce - Position finale - Morphosémantique - 09/04/2016 - Le Figaro - FRÉDÉRIQUE SCHMIDIGER 1 - Lien -
Contexte : "le premier décès permet , par ailleurs , de ménager les intérêts des enfants , en les désignant comme co-bénéficiaires du contrat , aux côtés du conjoint . Ils bénéficieront alors chacun d' un abattement de 152.500 sur les sommes transmises . Seul inconvénient de la formule , elle implique , en cas de divorce , la fermeture et le partage du contrat commun . Le couple perd alors le bénéfice de l' antériorité fiscale de son contrat , à moins que chacun ait pris soin d' en ouvrir un à son seul nom , en plus de celui co-souscrit . Dans ce cas , chacun pourra y réinvestir sa part , le contrat personnel bénéficiant de la même ancienneté que le contrat co-souscrit . "